Mondovino...

Publié le 14 Mars 2008


Mondovino, film réalisé par Jonathan Nossiter sorti en 2004.Mondovino.jpg

Précédemment,  je vous avais parlé de son livre le Goût et le Pouvoir qui me semblait dans la continuité de son film de part les critiques que j'en avais entendues, étant donné que je ne l'avais pas vu.

Chose dite, chose faite, je me suis mise en quête de trouver le DVD, je l'ai commandé et je l'ai visionné . 
A titre indicatif pour les curieux, sur le site
www.Cdiscount.com, il est à 3,88 €, donc laissez vous tenter, c'est un plaisir économique, je trouve.

Pour ceux qui n'auraient pas vu le film et qui n'auraient pas lu le livre, je vous conseille de commencer d'abord par le film, parce que pour avoir fait l'inverse, je reste un peu perplexe.

Je vous confirme le fondé des critiques parues à l'époque de la sortie du film, dans le sens où tout le sujet pointe du doigt la Parkermania, le business Parker-Michel Rolland, et des histoires un peu louches, dont tout n'est pas très clair, provenant des Mondavi (Viticulteur californien)dans le milieu du vin.

J'ai trouvé le sujet interessant, mais pas abouti en fait, ni en terme de fond ni en terme de tournage. 
Je ne suis pas critique de cinéma, mais sauter constamment du coq à l'âne, c'est à dire d'une region viticole à une autre, d'une personnalité à une autre, ne m'a pas permis de bien rentrer dans le documentaire, du coup la durée c'est fait un peu sentir, puisque le film dure plus de 2 heures. 
J'ai regretté de très peu entendre les questions posés par Jonathant Nossiter, donc nous entendions des réponses, mais sans savoir d'où elles découlaient et ça m'a gêné de ne pas voir l'ensemble. Justement dans le livre, il nous explique que par rapport aux nombres d'heures de tournage qu'il a effectué, condenser les informations qui lui semblaient primordiales avait été très difficile, et ça se ressent beaucoup dans le film, que les scènes ont été coupées, entrecoupées, recroisées et je trouve que ça lui a donné une certaine lourdeur. Mais ce n'est que mon opinion. 

Et puis, je suis une grande curieuse, donc je vais certainement essayer de regarder son nouveau coffret 4-DVD,  La Saga du Vin, qui sont des documentaires supplémentaires qui avaient été réalisés justement à l'époque pour Mondovino, mais qui ne cadraient pas avec le film qu'il souhaitait faire. 

Ce film prend position par rapport à ce qu'il nous montre, par contre, je ne suis pas sur que la réflexion naisse et de la manière qu'il espérait nous la proposer. Je trouve sa position intéressante dès lors que j'adhère à sa démarche de dénoncer un système et une réalité méconnus du grand public, par contre finalement, lui qui est réalisateur de film et sommelier, et bien je n'ai pas ressenti à travers son film de la profondeur. Voilà c'est dit à mes yeux le fond est très interessant mais traité un peu trop en surface, sujet survolé, et j'ai bien conscience que le défi était de condensé tant d'informations en 2h et quelques, mais peut être aurait-il mieux valu prendre un risque sur la durée, quitte à traiter le documentaire autrement. 

J'espère que mes critiques ne vont pas vous décourager, au contraire servez-vous en dans le but de vous exprimez, si à la suite du visionnage, vos avis étaient différents, opposés.

à bientôt...

Rédigé par Emillie Merienne

Publié dans #A lire ou A voir...

Commenter cet article

Gerald 11/07/2009 00:26

Bonsoir

Pour avoir vu, revu et encore revu ce film voila ce que je peut en dire.

Le film a soulevé un tapis de poussières; c'est tout a l'honneur de son auteur qui est un peu le "Jet-Setter Terroiriste" de New York il me semble.

Maintenant ce qui me gêne c'est que cette démagogie bon enfant est dans l'air du temps
Ce film pourrais très bien servir la cause de réunion altermondialiste
Ce qui me gêne c'est la façon dont le film est conçu et les montages sont fait, on ne peut aller que dans le sens de l'auteur
Les plans mettant en scène les Mondavis sont très orientés "Le Parrain"

C'est très Américain ça , émouvoir le public et insister pour dire que les méchants sont trés trés méchants
Il fait passer le Vin comme un instrument d'oppression et de soumission
Je pense qu'il aurait mieux fait de proposer des solutions aux problèmes soulevés comme par exemple "Faites Attention a ce que vous buvez"

Pour le reste j ai adoré les passages avec Hubert de Montille et le vieil Italien a la fin
Ce sont d'ailleurs les seuls passages que j aime revoir

guillaume esmery 09/07/2008 13:43

Ok Emilie,je comprends ton commentaire mais dis-toi qu'il n'etait pas evident de traiter le sujet en restant lisible pour tout le monde....Je trouve tout de meme que ce film montre parfaitement ce qu'il en est du monde du vin aujourd'hui!!2 mondes differents,produisant 2 types de vins differents,les 2 etant respectables mais poursuivant des buts differents en suivant des politiques differentes: D'un cotè des vins technologiques bien faits mais sans ames ni surprises,de l'autre des petits producteurs travaillant avec passion et produisant des vins plus heterogenes mais nettement plus interessants et plus delirants.Voila pour resumer ce film qui peut-etre peut eclairer les consommateurs sur leurs choix.
A bientot
Guillaume

Franck 19/03/2008 18:26

Personnellement j'ai également eut du mal avec le film... Au début! Je l'ai même vu en plusieurs fois, j'ai même repris certains passage et je suis retombé dedans en lisant le livre...

J'y retourne rapidement et je me suis commandé le coffret "10 heures"....

Catherine Champeaux 15/03/2008 13:52

J'avais vu "Mondovino" au cinéma dans sa version courte, on m'a offert le coffret de 4 DVD sur la saga du vin et cette version longue de 10 heures vaut vraiment la peine. Ce qui est très plaisant chez Nossiter c'est son côté très humaniste, il aime vraiment les autres et s'intéresse à eux. On peut regretter son autre côté "show off", jet set et parfois élitiste mais le personnage est sincère et sympathique.