Quelle est l’origine du goût de bouchon ?

Publié le 26 Mai 2016

Il est désagréable bien évidemment d’ouvrir une bouteille et de s’apercevoir qu’elle est bouchonnée.

Mais à quoi est-ce dû ?

On pourrait penser que c’est parce que les bouchons sont de mauvaise qualité, ou parce qu’on a ajouté un produit chimique qui interagit sur le vin…  Mais non, ce n’est rien de tout cela.
 

Autrefois, un champignon en particulier, l’armillarellia mellea, qui poussait au pied des chênes, pouvaient les contaminer. On supposait qu’ils étaient les responsables, de l’odeur putride du vin, ainsi que du goût de bouchon.

 

Aujourd’hui, il semblerait qu’il y ait deux sources d’explications à ce phénomène.
A priori, de nombreux composés biologiques naturels, dont je vous épargnerai la liste de noms techniques, ont été identifiés et peuvent contribuer au goût de bouchon.

 

L’autre explication, qui est la plus connue,  a pour origine les maladies du liège.

Il existe diverses espèces de champignons microscopiques du liège, qui ont l’occasion de développer des moisissures, blanchâtres à saumonées, sur les plaques de liège, lors de la maturation des bouchons, après étuvage dans l’eau chaude.

Leur développement permettrait au composé 2, 4, 6 Trichlorophénol, d’être transformé en 2, 4, 6, Trichloroanisol. Et c’est ce dernier qui est le responsable du goût de bouchon.
 

Pour la petite histoire, dont je ne garantie pas l'exactitude, il y a très longtemps, on faisait bouillir les bouchons de liège dans du cognac, et apparemment, cela tuait tous les parasites et microbes, mais c'était très couteux...


Désormais, vous savez à quoi est dû le goût de bouchon, et vous avez enfin les moyens de comprendre, que personne n'en est responsable, si ce n'est la nature.
De nombreux traitements, ou procédures existent pour lutter contre les composés toxiques du liège, mais leur efficacité reste encore limitée...

à bientôt...

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Tout et rien...

Commenter cet article

Eric 26/05/2016 19:56

Autre élément : autrefois le liège était issu de chênes lièges plantées en forêt en montagne, au milieu d'un environnement nettement plus sain. Mais bon il fallait grimper dans les montagnes, c'était fatigant. Alors on a créé des vergers à liège sur le plat, sur de la monoculture, sur le plat, avec les traitements qu'on pensait adéquats. Et hop quelques années après...

Esmery Guillaume 20/06/2008 16:07

Ok,ne pas oublier qu'il existe un kit permettant de faire disparaitre les gouts de bouchons dans les vins.C'est un peu cher donc valable uniquement sur les bouteilles d'un certain prix....Mais interressant losqu'on a une très bonne bouteille unique!!!
A bientot,Guillaume

Eric Riesling 26/05/2016 19:53

Eh ben si je triture le vin bouchonné avec un kit, il ne retrouvera jamais son expression qui est perdue : ce qui est perdu est perdu.

Esmery Guillaume 10/05/2008 11:16

Chers tous,juste un ajout à l'article d'Emilie sur les bouchons:Il existe aujourd'hui une nouvelle genèration de bouchons synthètiques.La marque est Guala,origine Italie.Ces bouchons ont une porositè equivalente à celle du liège avec plus de regularitè.Après des degustations comparatives il ressort que Guala donne de meilleurs resultats que des lièges de qualitè moyenne.En revanche,sur des grands vins,on utilise des bouchons naturels de grande qualitè qui sont meilleurs que les Guala.La production de vin dans le monde augmente chaque annèe et la production de liège diminue....Pour des vins simples,ces bouchons Hi-tech semblent etre aujourd'hui la meilleure solution!
A bientot,Guillaume ESMERY

Kathryne 07/05/2008 08:48

Merci Emilie pour ces petits rappels. Il est vrai que d'ouvrir une bouteille qui se révèle bouchonnée est toujours un peu décevant. L'important dans tout cela, c'est le plaisir qu'on peut trouver sur la dégustation d'une bouteille non bouchonnée :)