Géologie du Terroir du Château de Villars-Fontaine

Publié le 4 Juillet 2008

Définition de Géologie :

1. Science des matériaux qui constituent le globe terrestre et étude des transformations actuelles et passées subies par la Terre.

2. Ensemble des caractéristiques du sous-sol d’une région.

But de la géologie :

La géologie vise à comprendre la nature, la distribution, l’histoire et la genèse des constituants de la Terre.

 

Définition de Terroir :

L’étymologie du mot « terroir » vient du mot « terre »

1. Terre considérée sous l’angle de la production agricole caractéristique ; terre fertile.

2. Ensemble du sol et climat correspondant à un vignoble délimité, donnant un caractère spécifique au vin qu’il produit.

 

Définition de Terre :

1. Terre, planète du système solaire, habitée par l’homme.

Sciences de la Terre : sciences qui ont pour objet l’origine, la nature et l’évolution du globe terrestre (géologie, géophysique, géochimie…)

4. Surface solide où marche l’homme, se déplace, vit, construit…Le sol.

9.a. Matière constituant la couche supérieure du globe, où croissent les végétaux.

10. Sol considéré comme l’élément de base de la vie et des activités agricoles, produits issu de la terre.

(Source : Le Petit Larousse illustré, édition 2005)

 

La notion de « Terroir » est récente, elle fut établie par l’I.N.A.O (Institut National des Appellations d’Origine) en 1936, lors de sa création.

Auparavant, les terroirs bourguignons étaient nommés « CLIMAT », ils se situaient dans les zones les mieux abritées, situées en basse altitude, en raison des effets du refroidissement climatique, présent au 14ème siècle.

 

Aujourd’hui encore, nous utilisons ce terme ou celui de « lieu-dit » pour parler des parcelles délimitées, spécifiques à un terroir. Par exemple : Au Château de Villars-Fontaine, nous avons le climat « Les Genévrières ».

La physiologie végétale* nous démontre que la vigne est un être vivant au même titre que nous.

Elle perçoit parfaitement les influences de son environnement et s’y adapte.

Comme une mère, elle apportera les soins et défenses nécessaires à chaque fruit qui naîtra, afin que les tanins présents dans les pépins de raisins soient des antioxydants de qualité.

 

Définition Tanin : Substance d’origine végétale, contenue dans la rafle et les pépins de raisins, caractérisée par leur astringence

 

* Définition : La physiologie végétale, ou phytobiologie, est la science qui étudie le fonctionnement des organes et des tissus végétaux. Elle cherche à préciser la nature des mécanismes, grâce auxquels les organes remplissent leurs fonctions. Elle cherche en somme à percer les secrets de la vie chez les plantes.  (Source Wikipédia)

 

L’ensemble des éléments qui constitue le terroir, peut être considéré comme l’ensemble des éléments qui constitue les facteurs de stress pour la vigne.

Une vigne de qualité souffre et doit souffrir, c’est un constat établi depuis longtemps, peu expliqué mais reconnu.

Aussi, une vigne qui stresse de trop, qui souffre de trop, donnera naissance à des tanins trop acides, trop verts, des tanins agressifs, durs et très antioxydants.

Si elle ne subit aucun stress, il peut arriver qu’elle ne féconde plus, elle n’est pas stérile, mais elle n'éprouve pas le besoin de se reproduire…


La Bourgogne est issue de l’époque Jurassique soit « l’âge des dinosaures ».

 

La Côte de Beaune et la partie nord des Hautes Côtes de Nuits proviennent exclusivement du Jurassique Supérieur.

Ce sont des Marnes Blanches qui constituaient le fond de la mer, il y a environ 200 millions d’années.

Ces Marnes d’exception produisent (ou produisaient…) les plus Grands Vins Blancs du Monde, issus du cépage Chardonnay.

 

La Côte de Nuits est établie sur le Jurassique Moyen, sédiments plus anciens transformés en marbres appelé « Comblanchien ». Ce sont les Vins Rouges, situés dans les zones les plus basses et les mieux protégées.

 

Villars Fontaine en Haute Côte de Nuits s’élève à 420 mètres. Il est l’exemple parfait du Jurassique Supérieur, rigoureusement identique à la très célèbre montagne de Corton Charlemagne (Climat classé Grand Cru), située à 300 mètres d’altitude.

 

Ce terroir historique des Ducs de Bourgogne possède en partie haute, les plus belles Marnes de Bourgogne, cultivée depuis le 14ème siècle et en partie basse, des dalles nacrées, propice à la culture du Pinot Noir. Il fût malheureusement progressivement abandonné en raison du refroidissement climatique (Petit âge glaciaire du 14ème au début du 20ème siècle).

Le réchauffement brutal actuel observé (+ 1,5 °C en 20 ans en Bourgogne) redonne à ce terroir historique d’exception, baptisé par les anciens le « Coteaux des 3 Soleils », sa splendeur d’antan.

 

 Le château de Villars Fontaine exploite depuis 30 ans, ces merveilleux terroirs.

 

Trois lieux-dits se distinguent pour la qualité de leurs vins Blancs et Rouges, très semblables aux Grands Crus de Bourgogne.


Les Jiromées : Situées au sommet du coteau, orientation plein sud, ce terroir très incliné est cultivé en terrasses sur une marne blanche très pure, et produit aujourd’hui des vins blancs d’exception. Ils possèdent une acidité légèrement plus soutenue que les vins de la Côte de Beaune.

 

Tenant compte du réchauffement climatique, cette différence devient un gage de qualité pour les années avenirs, l'acidité étant un des éléments assurant la longévité des vins.

 

Le Rouard : Cette partie est orientée au sud-est.

 

Les Genévrières : Il est le premier terroir sur « dalles nacrées » mis en évidence.

 

Non encore classés par l’I.N.A.O, ces terroirs attendent la reconnaissance qu’ils méritent.

 

Les vins de ces quatre dernières années sont d’un niveau qualitatif jamais atteint et démontrent que le réchauffement climatique est bénéfique à Villars-Fontaine.

 

De nombreuses études scientifiques privées montrent que dans un avenir proche «les Terroirs» vont se déplacer vers des zones plus en altitude et/ou vers le Nord.

 

Le Château de Villars-Fontaine milite pour le reclassement de son Terroir, d’une part en raison du réchauffement climatique et d’autre part parce que la géologie de leur sol est équivalente à celle d’une parcelle du Grand Cru Corton Charlemagne.

Leurs terres possèderaient même des qualités supérieures au terroir de Corton, grâce à la présence d’un minéral naturel, la « Vermiculite » qui favorise la rétention du sol.

 

Une étude a été menée par un étudiant de l’Université de Bourgogne de Dijon, Alexis Girard.

Il met en évidence les similitudes constatées entre les parcelles du Château de Villars-fontaine et celle de Corton. C’est grâce à son rapport, que le domaine a les moyens de justifier sa demande de reclassement, auprès de l’I.N.A.O.


à suivre... 

 

Le Dossier Château de Villars-Fontaine

Rédigé par Antoine Laisney

Publié dans #Tout sur le Château de Villars-Fontaine

Commenter cet article