Vu dans Femme Actuelle n°1249, du 1er au 7/09/08

Publié le 4 Septembre 2008


Bon, sur le fond, je suis contente que certains magazines fassent la promotion des vins de pays, pour la simple et bonne raison qu’ils souffrent de l’a priori des consommateurs…

 

Par contre, je n’approuve pas ce qui est dit les concernant, dans l’article ci-à droite.

 

« Un vin de pays, c’est moins bon qu’un AOC ? Faux ! »

VRAI : En effet, un vin de pays n’est ni moins bon, ni de moindre qualité qu’un AOC. Il y a des AOC médiocres et des vins de pays qui sont « excellence ».

 

« Le vin de pays est un vin de table à origine géographique »

VRAI : la classification générale en France distingue 2 grandes catégories : les AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et les Vin de Table. Tous deux comportent des sous-catégories, qui peuvent différer d’une région à une autre.

 

« S’il n’a pas l’élégance ou le potentiel de garde de l’AOC … »

FAUX : Un vin de pays, comme je le disais précédemment peut avoir beaucoup d’élégance et du potentiel de garde.

 

L’AOC n’est absolument pas représentative de ces critères, elle ne les garantit nullement.
Ce serait une erreur de le croire, à une époque où les gens consomment majoritairement des AOC, qu’ils boivent très jeunes, de plus en plus jeunes et qu’ils ne conservent pas, dans le temps.

 

« …il offre une spontanéité très plaisante avec du fruit et une chair facile. »

FAUX : Je ne sais pas ce qu’est un vin spontané, peut être est-ce un vin ouvert qui se livre sans attente, mais ce n’est pas parce qu’un vin est ouvert qu’il est plaisant.

 

Avec du fruit, je dirai cela se discute, si vous prenez un vin de pays du Languedoc-Roussillon ou Rhône sud, à base de syrah, ou de grenache et de mourvèdre ou carignan…Bref, ces vins ont majoritairement des notes d’épices alors si en plus ils sont élevés en fûts de chêne, je vous souhaite bon courage pour trouver du fruit frais.

 

Quant à la chair facile, là encore une fois... Prenez un vin de pays blanc qui aura une structure puissante avec un beau volume d’acidité en bouche, je vous assure que sa chair ne semblera pas facile. On peut reprendre également l’exemple précédent sur le vin de pays du Languedoc-Roussillon ou Rhône sud, à base de syrah, ou de grenache et de mourvèdre ou carignan…
Il aura des tanins durs, serrés, et sa chair ne sera pas facile non plus.

 

« Peu cher de 3 à 5€… »

FAUX : Que les vins de pays soient accessibles, globalement c’est vrai, mais leur coût varie largement au-delà de 5€.

 

« …il est d’un formidable rapport qualité-prix/plaisir… »

FAUX : Tout est relatif. Je pense que si l’on est très satisfait de son achat, on pourra le voir sous cet angle, si on est déçu et bien cela ne se vérifie pas.

Cela reste avant tout une question de goût personnel.

 

« …idéal avec un cuisine de tous les jours. »

FAUX : Tout dépend de ce que vous mangez tous les jours. Faites-vous de la vraie cuisine ou est-ce pates, pates et pates et de temps en temps barquettes….

La diversité des vins de pays est aussi vaste que celle des AOC, étant donné qu’il n’y pas de règles toutes faites pour les AOC, il n’y en a pas non plus pour les Vins de Pays.

 

« Autre atout, son cépage est souvent précisé sur l’étiquette. »

FAUX : Tous les vins de pays ne sont pas des vins issus d’un cépage. Aussi, le ou les cépages peuvent figurer sur la bouteille, sans obligation.

 

Il est dommage de croire qu’un cépage est représentatif d’une typicité de vins. Un même cépage cultivé, vinifié, élevé différemment d’une maison à un autre sera forcément différent au goût. Pas de garantit d’être pleinement satisfait en ce basant sur ce critère.

A moins de gommer toute particularité, auquel cas il n’y a aura plus de différences.

C’est ce que l’œnologie, alliée au marketing, nous offre depuis 20 ans et qui gagne de plus en plus de parts de marché, avec les vins technologiques d’ici ou d’ailleurs, qui standardisent le goût.

 

Donc Oui ! Pensez à tester les Vins de Pays.

Il n’y a pas de règles de qualité à part celle de s’intéresser aux vins, afin de mieux consommer, de savoir comment les vignerons travaillent et pourquoi ceux là font des produits de qualité par rapport à d’autres.

Bonne journée !

 

Rédigé par Emisommeliere

Publié dans #Vu dans la Presse...

Commenter cet article

sab 09/09/2008 22:21

Bonjour !!
le vin c'est une grande curiosité chez moi, probablement parce que je suis bordelaise... juste un commentaire pour dire qu'en Argentine, où je vis depuis plus de 2 ans, le vin se vend principalement selon son cépage.. je n'y connais pas grand-chose en vin mais ça me résulte toujours difficile de répondre à une question du style "et toi, tu préfères Syrah ou Malbec ?".. ben oui, il me semblait aussi naturellement qu'un Syrah peut être très différent d'un autre Syrah suivant leurs provenances.. me voilà confortée !!
Bonne continuation !