Le Beaujolais vitivinicole, les Bases...

Publié le 28 Janvier 2016

Le Beaujolais, souvent considéré à tort comme le vilain petit canard des vignobles français, n’a pas à rougir de la qualité de ses Vins.
Le problème de cette image nait de la notoriété nationale et internationale du « Beaujolais Nouveau », qui a tendance à faire oublier que cette région viticole produit avant tout des Crus, qui peuvent être d’une très grande qualité, et posséder un sérieux potentiel de garde.

Trop souvent dénigrée, cette région incomprise du public souffre et ne demande qu’à se faire connaître, afin de réconcilier les consommateurs avec les Vins du Beaujolais.

 

Le Vignoble du Beaujolais représente 2,15% de la production nationale, 5,37% de la totalité des AOC française, et 0,50%.de la production mondiale.

Sa surface est d’environ 22.500 ha et sa production annuelle moyenne est de 170 millions de bouteilles.

Sa production est principalement rouge, de l’ordre de 99%, quant aux blancs issus du cépage Chardonnay, c’est un volume d’environ 1.700.000 bouteilles / an.

 

 Cette région viticole se dessine entre la Bourgogne et le vignoble de la Vallée du Rhône.

Entre monts et plaines s'étendent les coteaux, recouverts par le vignoble, ils sont à une altitude moyenne de 300 mètres orientés principalement au sud ou au sud-est.

Elle se situe sur 2 départements : la Saône et Loire (71) et le Rhône (69).

96 communes sont concernées par les AOC, soit 85 en Rhône et 11 en Saône et Loire, et uniquement 3 Crus du Beaujolais possèdent des climats ou lieux-dits, au nombre total de 31.

 
La classification des vins du Beaujolais regroupe 13 appellations au totale soit :

AOC Beaujolais, en blanc, rouge et rosé, = 50% de la production totale

(l'AOC Beaujolais supérieur correspond à un cahier des charges différent de celui de l'AOC Beaujolais, mais elle est autorisée sur la même aire de production que cette dernière, EN ROUGE UNIQUEMENT)

AOC Beaujolais Village, = 25% de la production, en blanc, rouge et rosé.

AOC Communale, soit 10 Crus, = 25% de la production, uniquement en rouge.

 

Un prochain article vous décrira les 10 Crus du Beaujolais.
                                                                                                                                       

Les cépages utilisés sont en Rouge : le Gamay noir à jus blanc et en Blanc : le Chardonnay.

Cépages accessoires pour les AOC "Beaujolais" et "Beaujolais Village", en rouge uniquement : aligoté B, chardonnay B, gamay de Bouze N, gamay de Chaudenay N, melon B, pinot gris G et pinot noir N. Cépages accessoires pour les Crus : aligoté B, chardonnay B et melon B. 

 

Seules les appellations Beaujolais (Beaujolais supérieur) et Beaujolais Village peuvent être commercialisés en "Primeur ", et Beaujolais "nouveau".

Environ un tiers de la récolte est vendu en « Beaujolais Nouveau » et la moitié à l’étranger.

Le beaujolais avec la mention "Primeur ou Nouveau" est commercialisé le 3ème Jeudi du mois de novembre tandis que le Beaujolais "nouveau millésime", sans mention particulière, est commercialisé à partir du 15 décembre qui suit l'année de la récolte. Cette règle est valable pour les autres régions.
 

Le viticulteur peut être propriétaire, métayer ou fermier. Il peut également cumulés les 3 faire-valoir. Le métayer partage à 50% la récolte et les frais d’exploitation avec le propriétaire, alors que les produits phytosanitaires sont à la charge du propriétaire. Quant au fermage, c’est un système de location des terres, règlementé chaque année par arrêté préfectoral.

 

Ce vignoble, c’est 2837 exploitations, dont 29% sont travaillées en direct par leurs propriétaires, 26 % en métayage et 45 % en fermage.

 

Les Surfaces de production

Ces exploitations sont d’une manière générale, relativement petites, puisqu’en moyenne, elles font 7,3 ha.

55% d’entre elles, font de 4 à 10 ha, 18% font de 1 à 4 ha, 14% font de 10 à 20 ha, et 12% font moins d’1 ha.

 

En dehors des vignerons, il y a également 18 caves coopératives (31% de la récolte) et 200 maisons de négoce.

 

Près de 40% des exploitants, vendent leur production en direct.

Cela représente 23% des ventes.

 

Environ 75 millions de bouteilles sont exportées dans plus de 150 pays, soit plus de 45% de la production.

 

Petites Particularités :

Cette région viticole ne produit pas de Vin de Table.

Par un décret, datant de 2004, cette région a interdit l’embouteillage avec des bouchons agglomérés, qui sont obtenus par agglutination de granulés de liège, parce qu’ils peuvent être contaminés par les chloroanisoles, molécules responsables des goûts de bouchons et de moisi.

Ils envisagent également d’interdire prochainement les bouchons composites qui sont également constitués à 51% de granulés fins de liège.

 

Cahiers des charges des appellations du Beaujolais

Bonne journée !

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Les Régions Viticoles- Vinicoles

Commenter cet article