AOC Régionales du Beaujolais

Publié le 3 Février 2016

► Les AOC régionales

 

AOC Beaujolais (rouge) 

 

Surface : 8 943 ha

Répartis en deux zones géographiques distinctes, la partie sud du vignoble, et une bande presque continue s'étirant depuis Villefranche jusqu'à la Saône-et-Loire, au nord du vignoble.

Production : 448 324 hl, soit 59,6 millions de bouteilles.

Rendement à l'hectare moyen : 60 hl/ha

Cépage : Gamay noir à jus blanc 
(Cépages accessoires : aligoté B, chardonnay B, gamay de Bouze N, gamay de Chaudenay N, melon B, pinot gris G et pinot noir N.)

Densité minimale de plantation : 5000 pieds à l'hectare.

Sols : dans la partie sud, sols argilo-calcaires datant de l'ère secondaire (grès, calcaires blancs, calcaire à gryphées, pierre dorée) ; plus au nord, alluvions déposées au cours des ères tertiaires et quaternaires.

Communes ayant droit à l'appellation : Au total, 72 communes sont productrices de Beaujolais.

Nombre de viticulteurs : 2000 exploitations environ.

 

AOC Beaujolais et Beaujolais Village (blanc)

 

Surface : 218 ha

Dans les départements du Rhône et de la Saône-et-Loire, répartis en deux zones : l'extrême nord du vignoble, aux limites du mâconnais, et le sud-ouest de Villefranche, essentiellement dans le triangle constitué par les communes de Liergues, le Bois d'Oingt et Bully.

Production : 13 119 hl soit 1,7 millions de bouteilles.
Le beaujolais blanc est une véritable "perle rare" : il représente 1% de la production du vignoble.

Beaujolais Blanc : rendement de base à l'hectare : 60 hl/ha

Beaujolais Villages Blancs : Rendement de base à l'hectare : 58 hl/ha

■ Cépage : Chardonnay uniquement

Densité minimale de plantation : 7000 pieds à l'hectare.

Sols : argilo-siliceux au nord, argilo-calcaires, au sud.

Nombre de vignerons : environ 200.

La rareté de l'appellation, et son excellente qualité, méritent sans conteste la découverte.

 

AOC Beaujolais Village (rouge)

 

Surface : 6 278 ha

Rendement à l'hectare : 60 hl/ha

Production : 306 250 hl soit 40,7 millions de bouteilles.
1/3 de ces volumes est constitué par les beaujolais- villages nouveaux.

■ Cépage : Gamay noir à jus blanc
(Cépages accessoires : aligoté B, chardonnay B, gamay de Bouze N, gamay de Chaudenay N, melon B, pinot gris G et pinot noir N.)

Densité minimale de plantation : 5000 pieds à l'hectare.

Sols : granite et sols sablonneux donnant des terres légères, acides, composées de beaucoup de sable et d'un petit peu d'argile.

Exposition : est-sud-est.

Communes ayant droit à l'appellation : 38 communes, dans les départements du Rhône (31 villages) et de Saône-et-Loire (7 villages), situées dans trois zones produisant des vins à la typicité différente. La zone sud, adossée aux monts de la Haute-Azergue, donne des vins très fruités ; la zone centrale, jouxtant les aires de brouilly et régnié, confère aux vins davantage de structure ; dans le secteur des crus, la partie la plus septentrionale produit des vins plus charpentés, véritables vins de garde, offrant avec les années une belle rondeur en bouche.

Nombre de vignerons : 1250 environ, dont 800 ne produisent que des beaujolais-villages.

L'offre d'un excellent rapport qualité-prix, dans une échelle moyen de gamme, entre les beaujolais et les crus.

 

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Les Régions Viticoles- Vinicoles

Commenter cet article

Sebastien 03/02/2016 16:25

Je ne savais pas que dans le cahier des charges du vin AOC Beaujolais et Beaujolais Village (blanc) il n'y avait exclusivement que du chardonnay.