AOC Communales du Beaulojais

Publié le 31 Janvier 2016

 ► Les AOC Communales

Toutes ces Crus sont produits uniquement en rouge, à partir du cépage Gamay noir à jus blanc (85% minimum), leur rendement à l’hectare est de 58 hl/ha. Et leur densité de plantation est de 6000 pieds minimum par ha.

Ces 3 éléments leur sont communs, concernant les autres facteurs propres à chaque cru, vous les retrouverez dans l’énumération qui suit.

Les Crus sont présentés de la plus petite surface de production à la plus grande.

 

1 carte beaujolais
AOC Chénas

 

Surface : 266 ha.

En superficie, Chénas est le plus petit des Crus du Beaujolais.

Production : 13 795 hl soit 1,8 millions de bouteilles.

Sols : depuis les parties hautes de l'appellation, dont le Pic Rémont qui la surplombe, les sols d'origine granitique se prolongent très avant en direction de la plaine de la Saône, pour évoluer vers des terrains silico-argileux, caillouteux en surface.

Exposition : nord-ouest, est et sud.

Communes ayant droit à l'appellation : Chénas, dans le Rhône, et la Chapelle-de-Guinchay, en Saône-et-Loire.

Nombre de vignerons : 200

Sa rareté, sa qualité et son élégance, en font un vin prisé des amateurs.

 

AOC Côte de Brouilly

 

Surface : 312 ha

Production : 16 236 hl soit 2,15 millions de bouteilles.

Sols : métatufs (quartzites) et métadiorites, roche dure d'origine volcanique, la fameuse « pierre bleue » de la côte de brouilly. Le versant ouest de la colline comporte aussi du granite rose.

Exposition : le cru est le seul des 10 crus du Beaujolais à tirer parti des 4 points cardinaux.

Communes ayant droit à l'appellation : bien que peu étendue, l'appellation réunit 4 communes, Saint-Lager, Odenas, Cercié et Quincié.

Nombre de vignerons : 80

Les 80 vignerons producteurs de la Côte misent depuis quelques années sur le développement de la vente directe et de la commercialisation dans le réseau C.H.R : plus de 40 % du cru sont vendus en direct, dans les principaux pays d'Europe.

 

AOC Saint Amour

 

Surface : 323 ha.

Production : 17 043 hl soit 2,2 millions de bouteilles.

Sols : granitiques et argilo-siliceux. Les argiles enrobent des éléments rocheux, caillouteux, issus de granites et d'arkoses, et des schistes.

Exposition : est et sud-est

Seul le village de Saint-Amour, situé en Saône-et-Loire, à l'extrême nord du vignoble a le droit à l'AOC.

Nombre de vignerons : 46

Saint Amour compte 12 climats dont 2 assez connus qui font un clin d’œil au Cru.
Les lieux-dits : « A la folie » et « En paradis ».

Ces vins sont charnus, avec une robuste constitution et de délicats arômes.

 

AOC Chiroubles

 

Surface : 358 ha

Production : 18 839 hl soit 2,5 millions de bouteilles.

Sols : très homogènes, ils sont constitués de granite à granulométrie grossière, avec, ici et là, quelques filons de granulite.

Exposition : les coteaux bénéficient d'une exposition favorable, à l'est et au sud-est. Le relief est très accentué et mouvementé. Chiroubles est le plus élevé des crus du Beaujolais, entre 250 m et 450 m d'altitude.

■ Le cru est produit en totalité sur la commune qui lui a donné son nom.

Nombre de vignerons : 75

Par son côté aromatique et friand, Chiroubles est souvent considéré comme le plus Beaujolais des Crus. L'appellation est particulièrement typique de ce que le Gamay peut produire de plus expressif.

 

AOC Régnié

 

Décret de reconnaissance de l'appellation :

8 décembre 1988. Régnié est le dernier né des crus du Beaujolais.  

Surface : 393 ha.

Production : 20 016 hl soit 2,6 millions de bouteilles.

 Sols : arènes issues de granite rose riche en feldspath potassique. La roche, parfois polphyroïde, contient des éléments minéraux très diversifiés. Le sable est très présent.

■ Le Régnié est produit, pratiquement en totalité, sur la commune de Régnié-Durette.

Nombre de vignerons : 120

 

AOC Juliénas

 

Surface : 578 ha

Production : 30 212 hl soit 4 millions de bouteilles.

Sols : à l'ouest, des terrains granitiques maigres et arides, infiltrés de veines de manganèse et de porphyres ; à l'est, des formations de l'ère secondaire, alluvions anciennes, sols plus profonds et plus argileux.

Communes ayant droit à l'appellation : Juliénas, Jullié, Emeringes, dans le département du Rhône, avec, petite incursion en Saône-et-Loire, Pruzilly. Au nord du vignoble, le cru jouxte le mâconnais.

Nombre de vignerons : 120

 

AOC Moulin à Vent

 

Décret de reconnaissance de l'appellation : 11 septembre 1936 mais, dès 1924, le tribunal de Mâcon, chargé de régler les litiges nés des contrefaçons d'un vin déjà réputé, avait défini les limites géographiques du cru et, ainsi, en quelque sorte, consacré la naissance de l'appellation, plus de 10 ans avant la loi instituant les A.O.C.

 

Surface : 655 ha

Production : 34 593 hl soit 4,6 millions de bouteilles.

Sols : arènes granitiques roses friables qu'on appelle gore, infiltré ici et là de filons de manganèse. Ce minéral constitue l'une des caractéristiques de l'appellation.

Aucune commune ne porte le nom de Moulin-à-Vent.
Le cru couvre deux villages : Romanèche-Thorins et Chénas.

 

AOC Fleurie

 

Surface : 870 ha

Production : 45 734 hl soit 6 millions de bouteilles.

Sols : constitués, de façon très homogène, d'arène granitique. Une pierre aux tons rosés que l'on retrouve peu dans les autres appellations du Beaujolais. Fleurie comporte deux zones distinctes : au sommet de l'appellation, au pied de la chapelle de la Madone qui domine le cru et offre un panorama exceptionnel, les sols sont maigres, acides et arides. Au-dessous du bourg, les terrains sont plus profonds et argileux.

Exposition : sud-est et nord-ouest

Le cru est produit en totalité sur la commune qui lui a donné son nom.

Nombre de vignerons : 140

Le cru possède 13 climats différents répertoriés par l'I.N.A.O qui sont autant de terroirs produisant un type de vin bien marqué.

Du nord au sud de l'appellation, se succèdent ainsi les Labourons, Poncié, les Moriers, la Roilette, les Garants, Montgenas, la Chapelle des Bois, la Cote, le Bon Cru et Champagne.

 

AOC Morgon

 

Surface : 1112 ha.

Production : 58 332 hl soit 7,7 millions de bouteilles.

Sols : roches décomposées friables, essentiellement schistes pyriteux riches en oxydes de fer et en manganèse qui colorent le sol d’ocre rouge ; roches plus ou moins altérées contenant plus ou moins d’argile. Ce qu’on appelle « la roche pourrie », caractéristique du vin, est une altération très avancée des schistes et de roches éruptives bleu-vert très anciennes.

Commune ayant droit à l’appellation : la commune de Villié à laquelle le hameau de Morgon fut accolé le 25 avril 1867 par Napoléon, donnant naissance au village de Villié-Morgon.

Nombre de vignerons : 250

 

Le Cru comporte 6 climats qui découpent l'aire d'appellation en trois bandes, orientées sud- sud-est nord-ouest, donnant des vins bien distincts.

D'est en ouest :

● Grand Cras longe l'aire de Brouilly et Régnié. Les vins sont très ronds, friands, aromatiques

● Les Charmes montent jusqu'au village de Saint-Joseph, côtoyant Régnié

Au sud du village de Villié-Morgon, la Côte du Py est l'orgueil de l'appellation. Les vins sont peu précoces, très charpentés, aux arômes de kirsch

A l'ouest, Corcelette donne des vins aux arômes de fleurs et de fruits rouges où domine la groseille

● Les Micouds ont un caractère intermédiaire entre ceux de la Côte du Py et ceux de Douby

● Douby jouxte Chiroubles et Fleurie. Les vins sont souples, avec des notes à la fois florales et fruitées.

 

AOC Brouilly

 

Surface : 1 331 ha

Soit 20 % de la surface des crus du Beaujolais.

Brouilly est le plus étendu et le plus « méridional » des crus du Beaujolais.

Production : 69 889 hl soit 9,2 millions de bouteilles.

Sols : maigres, acides, secs et peu fertiles, ils présentent diverses caractéristiques selon les secteurs de l'appellation, imprimant leur caractère aux vins : granite rose, diorite, substrats marno-calcaires, détritus cristallins et éléments fins argileux. 4 types de sols sont recensés.

Exposition : à Cercié, sur 22 ha, un coteau exposé plein sud, produit un vin ayant droit à la dénomination Pisse-Vieille, seul climat reconnu de brouilly.

Communes ayant droit à l'appellation

Cercié, Saint-Lager, Charentay, Odenas, Saint-Etienne-la-Varenne et Quincié, soit 6 communes.

Nombre de vignerons : 400

Séducteur et agréable, le Brouilly est assimilé à un vin de bistrot. 20% de la production totale du Cru est vendue dans le réseau C.H.R parisien (Café, Hôtel, Restaurant).

 

Toutes ces informations sont tirées du Bureau Inter Beaujolais, sur le millésime 2006.

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Les Régions Viticoles- Vinicoles

Commenter cet article