L’avenir des vins français…

Publié le 5 Mai 2015

Je vous parle régulièrement des conséquences de la mondialisation sur les vins français, dont le principal problème est la standardisation du goût du vin.

 

Peut être avez-vous déjà entendu parler de la futur modification de la classification des vins français, vu par le gouvernement européen…

Voici ce qui nous attend d’après les discussions de la commission de Bruxelles.

 

Actuellement, notre classification est répartie en 2 catégories soit :

♦ Les VQPRD (Vin de Qualité Produit sur une Région Déterminée), ce sont les vins AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et les vins AOVDQS (Appellation d’Origine Vin de Qualité Supérieur)

♦ Et les Vin de Table, dont la « meilleure » qualité sont les Vins de Pays.

 

La réforme serait :

Les AOP : Vins d’Appellation d’Origine Protégée pour les AOC

Les IGP : Vins avec Indication Géographique Protégée pour les Vin de Pays

Les Vins sans IG : Vins sans indication Géographique, pour les vins de table.

 

Pour le moment nous n’en savons pas plus, si ce n’est qu’il serait également question d’autoriser tous les cépages, dans n’importe quelle zone…

Cela remettrait en question la cohérence et les repères actuels des vins français.

Autre probabilité, le millésime et le cépage pourrait apparaître sur les Vins de Table…

 

Les conséquences sont évidentes, aujourd’hui, un des principaux problèmes du consommateur est de lire l’étiquette du vin et de savoir à quelle qualité, il correspond.

Ces nouvelles règles auraient pour conséquence de ne plus avoir de repères tout court.

Ainsi, il serait aisé de confondre chaque catégorie.

Certainement, que les informations inscrites sur les bouteilles seront peut être plus claires pour ce dernier, cependant, encore une fois ces remaniements dévalorisent nos terroirs, notre savoir-faire, notre patrimoine…

 

Le vin était déjà un sacré business, mais il prend la voie rapide pour ne devenir plus que ça.

Il est fort à parier que le dindon de la farce sera encore le consommateur, et que ce seront les mêmes (intermédiaires, négociants…), qui s’en mettront plein les poches.

 

Il était une époque, où la France était un modèle pour produire du vin. Certes nous avions la législation la plus compliquée du monde, mais grâce à la qualité et à la renommée de nos résultats, nous étions enviés.

C’est tout de même ces contraintes qui nous ont élevé, et qui permettaient d’exiger la qualité avant tout.

Nous étions des pionniers, nous étions des initiateurs, nous étions l’exemple…

Où est passé notre confiance ?

Comment se fait il que nos décisions soient les réponses à nos craintes ?

Nous nous sommes mis à faire des vins « à l’américaine », trop de bois, plus de finesse…

Nous nous sommes mis à faire des vins technologiques, des vins morts, sans vie, sans énergie…

Aujourd’hui, en touchant à notre classifiaction et règlementation, nous touchons à l’âme du vin français.

Bref, tout ce que nos pères nous ont livrés, transmis, notre histoire, celle qui nous a emmenée tout en haut, risque aujourd’hui de créer notre chute, parce que les français ne s’éduquent plus au vins, ils ne s’y intéressent plus, ils ne veulent plus exiger l’excellence…

Sans conscience, pas de combat, sans combat, une fin inéluctable de l’authentique "made in France"…

 

Bonne journée

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Règlementation et le Vin

Commenter cet article

Fanny Raymond 18/05/2015 09:31

http://www.labivin.net

Fanny Raymond 18/05/2015 09:31

Superbe article, battons nous pour conserver des vins authentiques, et pas des vins normalisés !

Frederic 09/12/2008 19:18

Merci

Frederic 08/12/2008 11:28

Re Bonjour,
Finalement j'ai fini par acheter 6 bouteilles du chateau Pierbonne 2004 à 60e à "toutpargel" ! Le conseiller n'a pas pu me conseiller sur conditions de conservation dans leur locaux, à moins qu'ils ne stoquent pas pendant un long moment, juste le temps que tout soit vendu peut-etre.... Quoi qu'il en soit, j'en ai pris 6 car j'ai lu qu'il vallait mieux prendre 6 bouteilles de même chateau que 6 bouteilles de differents chateaux... Et de les goutter pour contrôpole...

Justement, Avez-vous des "trucs" pour determiner si une bouteille à été ou non bien conserver ? J'aimerais suivre vos conseils lors de la livraison.

Merci d'avance

Emisommeliere 08/12/2008 13:58




Re bonjour Frédéric...
Je ne connais aucun moyen de savoir si une bouteille a bien été conservée.
A partir du moment où les bouteilles sont sorties de la propriété, il n'y a plus aucune garantie.
Il est possible que le revendeur stocke correctement ses bouteilles, qu'il soit une boutique, une grande surface ou un site en ligne...
Le seul souci c'est : lui même a t il acheté les bouteilles à la propriété ou non?
La seule garantie que l'on puisse avoir sur la conservation d'une bouteille de vin est de connaitre parfaitement son histoire de A à Z.
Si vous n'avez pas ces informations, alors c'est la loterie, parfois on tombe bien, parfois on tombe mal... 
Pour ma part, je ne fais pas confiance aux intermédiaires, il y a trop de dérives dans ce milieu...
Je regrette ma réponse, mais c'est la plus honnête...



Frederic 08/12/2008 10:46

Merci de votre rapidité....

Frederic 07/12/2008 21:02

Bonjour,
J'ai une question :
Je souhaite commencer une petite cave (electrique) -> Dans les grandes surfaces le rayon vin énorme, n'est pas climatisé à 15° et l'igrométrie n'est pas bonne non plus et idem, lors d'achat sur internet ou par exemple "toutpargel" la chaine de conservation n'est pas respecté.....

Alors, où acheter les bouteilles de garde ?

Merci

Emisommeliere 08/12/2008 09:30


Bonjour Frédéric, pour acheter des bouteilles à garder, je vous conseillerais les cavistes, alors c'est comme le reste, certains sont bons, mais pas tous... Sinon, le moyen le plus sur est
d'acheter les vins à la propriété. Mais j'ai conscience que sur des petits volumes, que c'est compliqué, puisque les vignerons n'expédient pas et que se déplacer, demande du temps et de
l'argent.
Actuellement, aucune proposition sur le marché n'est adéquate, parce que le marché ne souhaite surtout pas développer cette démarche.
Concernant les achats sur internet, qu'est ce qui vous fait croire que les conditions de stockage soient mauvaises ?
J'avoue ne pas savoir exactement comment cela est géré, mais il est possible que certains soient serieux.
Je regrette de ne pouvoir vous apporter de meilleures solutions...
En tout cas, sachez que des gens comme moi y travaille, même si ce n'est pas encore
effectif.
Bonne journée


l 'ange 07/12/2008 17:51

Bonsoir ,
ça va paraitre peut etre idiot .......mais mon commentaire est simple .....

BRAVO !!!!!!!!