Petite histoire, pour les fêtes…

Publié le 22 Décembre 2013


Savez-vous pourquoi les bouteilles de Champagne Cristal Roederer, ont-elles le cul plat ?

 

Peut être ne le saviez-vous pas, mais oui, leur cul est plat par rapport à une bouteille classique.

 

Et bien le Tsar Alexandre II était très superstitieux, il subissait de nombreuses menaces de mort, voire même des attentats, et le Champagne préféré de ce dernier était le Cristal Roederer.

Aussi, craignant que l’on puisse attenter à sa vie grâce au renfoncement des bouteilles de Champagne classique ; il exigea que leur cul soit plat afin de ne laisser aucune possibilité aux susceptibles agresseurs…

C’est pourquoi cette bouteille aurait le cul plat par rapport aux autres…


J’espère que cela vous aura un peu divertit.

 

Un de mes anciens chefs m’avait raconté cette anecdote, je ne saurai certifier l’exactitude de ces faits.

 

Bonnes fêtes à Tous !


Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Hors sujet - Clin d'oeil...

Commenter cet article

Gerald 23/12/2013 17:54

Hello

Oui mon prof de sociologie du vin Mr Corbeau, nous avait raconté cette histoire, apparemment le Tsar avait demandé un verre transparent et un cul plat pour mieux dejouer la présence de bombe dans
les bouteilles, sacrément parano le gars lol

Bisous

Philippe Margot 22/12/2013 14:10

Merci Emilie pour toutes vos nouvelles en 2013. J'en profite pous vous souhaiter de joyeuse fêtes et un millésime 2014 à la hauteur de vos meilleurs souhaits.
Pour rester dans le vin en exprimant la Nativité, l'artiste Vianney Frain y est parvenu avec un joli collage d'étiquette de champagne, au lien :
http://www.vianney-frain.com/product.php?id_product=708
Meilleurs messages,

Philippe Margot
Site pour œnophiles :
http://www.cepdivin.org/persos/phmargot.html

La cuisine de Céline 30/12/2008 00:42

on en apprend tous les jours
merci pour l'info

Philippe MARGOT 28/12/2008 18:12

Intéressante cette histoire; je suis sûr que Roederer doit en savoir plus. Comme à la période des fêtes, il se raconte des histoires, en voici une qui a eu lieu sur le domaine de Mouton Rothschild :
Le baron Philippe visitait le domaine avec son régisseur soucieux.
L´été avait été très sec.
À quelques jours des vendanges, les grains étaient petits, durs comme des chevrotines.
Pendant la visite, une ondée orageuse s´abattit sur la propriété, juste à point pour faire grossir les grappes.
À son régisseur inquiet, le Baron déclara: «Ce n´est pas de la pluie qui tombe, mais de l´or!»
L´homme de terrain, après mûre réflexion, aurait rétorqué:
« Si c´était vraiment de l´or..., Monsieur le Baron tiendrait son parapluie à l´envers ! »