Le Bordelais, chapitre 1

Publié le 17 Août 2017

Bordeaux, c’est simple et compliqué à la fois, mais c’est certainement la classification qui a permis de mettre le plus en avant la notion de propriété viticole.

Ainsi, à Bordeaux nous connaissons le nom des propriétés, avant de savoir où elles se situent, et à quel niveau, elles sont classées…

De ce point de vue là, je regrette que les autres régions n’aient pu bénéficier de ce type de classification, ainsi tous les domaines de France seraient mis en valeur.

Maintenant, c’est aussi ce système de classification, qui fait que bien des domaines, se reposant sur leur terroir classé, n’usent plus d’efforts pour produire le grand vin qui a fait leur renommée.

 

Cette région est située au sud-ouest de la France, en Aquitaine, sur le seul département de la Gironde (33), qui est le plus grand de France. Son climat est océanique.

Elle se divise en 5 sous-régions : Le Médoc, Les Graves, Le Libournais, L’Entre-deux-mers et Le Sauternais.

 

Sa superficie est de 123000ha, pour une production moyenne annuelle de 5,5 millions d’hectolitres.

C’est le plus grand vignoble d’AOC de France, en superficie et production.

Environ 10% de sa production est en blanc, moelleux et secs confondus.

 

Les cépages cultivés sont :

En blanc : sémillon, sauvignon et muscadelle.

En rouge : cabernet franc et sauvignon, merlot, malbec et petit verdot.



 

Classification des Appellations :

♦ AOC régionales :

Bordeaux, Bordeaux Supérieur, Bordeaux rosé, Bordeaux clairet.

 

♦ AOC, sans crus classés :

Entre-deux-mers, Premières Côtes de Bordeaux, Côtes de Bordeaux St Macaire, Ste Foy Bordeaux, Graves de Vayres, Côtes de Blaye, Premières Côtes de Blaye,  Côtes de Bourg, Côtes de Castillon, Bordeaux Côtes des Francs.

 

♦ Les AOC dont les Crus sont classés se situent sur les 4 sous-régions, hors l’Entre-deux-mers.

 

Les Crus sont des AOC Communales :

 

Crus du Médoc

Crus des Graves

Crus du Libournais

Crus du Sauternais

Médoc

Haut Médoc

Saint-Estèphe

Pauillac

St Julien

Margaux

Listrac-médoc  

Moulis

Graves

Graves Supérieur

Pessac-Léognan

Pomerol

Lalande de Pomerol

St Emilion

St Emilion Grand Cru

Montagne St Emilion

St Georges St Emilion

Puisseguin St Emilion

Lussac St Emilion

Fonsac /Canon Fronsac

Sauternes

Barsac

Cérons

St Croix du Monts

Loupiac

Cadillac               

 

 

Voici la première partie de la classification, jusque là, tout semble assez proche des autres régions viticoles.
Suivra le Chapitre 2 sur le Bordelais, bonne journée !

 

Cahiers des charges des appellations bordelaises

 

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Les Régions Viticoles- Vinicoles

Commenter cet article

Gerald 18/07/2009 10:42

Bonjour

Le nom de Bordeaux a tellement été galvaudé depuis des années qu'il représente a lui tout seul une marque dans l'inconscient collectif
Preuve que le lavage de cerveau a bien fonctionné

Je crois qu'il y a un énorme paradoxe dans les vins de Bordeaux ,
D'un côté cette classification 1855 qui permet au Grands Crus de garder leur hégémonie totalitaire et qui n'hésites pas a flinguer leurs clients (souvent au détriment de la qualité)

De l'autre cette manne commerciale populaire basé sur des rendements de fous qui permet a n'importe qui de faire du vin "d'épicier"

Entre les 2 des vignerons qui essayent de faire de leur mieux

Je pense que le problème se situe par dans cette approche très Anglo-Saxonne dans les vins de Bordeaux

Pour ce qui est de l'accueil lors de mon petit voyage a La RVF en mai j ai été atterré de voir cette horde de négociants , froids et limite ironiques
Contrairement aux stands Bourguignons ou on a faire a des gens ouverts, chaleureux et surtout qui prennent le temps de parler de leur passion

Sur 10 stands de Bordeaux visités 1 seul a pris le temps de répondre a toutes mes questions cependant la fait de façon très passionnante
Il est important de le souligner c'était au stand de Chateau de Lamarque

Leurs vins sont honnêtes ; loin du bling-bling des grandes maisons

Le propriétaire a surtout un coeur et une vision
En 1h il m'expliqua qu'il concevait la Vigne et l'élevage du vin à l'élevage d'un pure sang ou un athlète de haut niveau
La vigne traverse des phases de micro-cycles tout au long de l'année (préparation, d'entrainement, compétitions et de repos)
Avec un soin extrême apporté a son alimentation et a son entretien
Bref comme un pure sang

J 'adore St Estephe, Margaux , les Blancs de Pessac Leognan , les Graves de Vayres et le Chasse Spleen, j avoue que ce serait difficile pour moi de m'en passer

Cette attraction/répulsion pour moi c'est ça Bordeaux

Hubris 05/02/2009 10:19

Je me permet d'ajouter un vieux cépage à votre référencement certes rarement utilisé en région Bordelaise, ou sur des micro-cuvées, le Carménère.
Sur le comportement général de la Place et de certains Grands Chateaux, vos constatations me semblent aller dans le sens de la pertinence en visant malheureusement une tendance et un ensemble de pratiques en manque de transparence effective. Est-il besoin de rappeler qu' un "héritage" fut-il grandiose n'est aucunement fossilisé...et se rejoue en permanence.

Mes hommages distingués.
Ecorce Seb/Hubris.

Philippe MARGOT 05/02/2009 08:48

Bien d'accord avec votre approche du Bordelais, tellement connu que ce sentiment subsiste : "Chacun se regarde le nombril". Préparant récemment un article sur les biens au patrimoine mondial de l'UNESCO à caractère viticole (il n'y en a que 11 sur 878 !), j'ai rassemblé pour chacun quelques étiquettes représentatives de la région. C'est bien à St-Emilion que j'ai eu le plus de difficulté : Le Château prime; de la région, on n'en parle pas, du moins sur les étiquettes.
Cherchant à revenir sur votre précédent article traitant du négoce, chez moi, le lien ouvre une page sans l'article ?

Emisommeliere 05/02/2009 09:05


Bonjour Philipppe, concernant le lien sur le négoce, il est possible que cela soit dû aux modofications en cours de la plate forme d'overblog. En ce moment, ils effectuent quelques travaux et
toutes les fonctions ne sont pas disponibles. Nous allons patienter un peu, et je réediterai l'article sur une autre adresse si le problème persiste. Bonne journée.