Le cépage : Savagnin

Publié le 21 Septembre 2016

Le nom de Savagnin proviendrait de la famille Sauvanon ou Savanum qui se rapproche du vocable « sauvage ».

Le Savagnin appelé aussi « fromentin, blanc ou naturé », est le célèbre cépage du Vin Jaune* et il entre dans la composition du Vin de Paille** dans la région du Jura.

 

Son origine n’est pas encore déterminée.

Les différentes études ampélographiques confirment qu'il est proche du Klevener d'Heiligenstein (synonyme : savagnin rosé) cultivé en Alsace et qu'il appartient à la famille des Traminer (comme le Gewurztraminer). La dénomination de Traminer, que porte le savagnin dans certaines régions, ne suffit pas à prouver que le petit village de Tramin, en Italie du nord, soit le lieu d’origine de ce cépage. Aussi les légendes faisant état d'une origine hongroise ou espagnole n'ont jamais été retenues sérieusement.

Certains textes laisseraient supposer que le savagnin était déjà présent et cultivé au 13ème siècle.

Il se caractérise par un port dressé, ses feuilles, vertes foncées,  sont gaufrées et duveteuses sur leur face inférieure. Leur forme est ronde ou à trois lobes peu marqués et de taille moyenne. Les grains sont petits, avec une peau épaisse, résistant à la pourriture et permettant une maturation tardive. Il est souvent vendangé en fin de campagne, car il mûrit lentement, environ 15 jours après les autres cépages C’est un cépage qui se plait sur un terroir à base de marnes grises.

On le cultive presque exclusivement dans le Jura. Il représente actuellement 15% de l’encépagement jurassien avec environ 300 hectares. On en trouve également en Suisse, dans le Haut-Valais, où il est connu sous le nom d'heida.

 

APPELLATIONS :

  En France, seul l’AOC Château-Chalon est issu à 100% du Savagnin. Il est autorisé en assemblage sur les autres appellations du Jura.

♦  En Alsace, sur l’AOC Klevener d’Heiligenstein, c’est le Savagnin Rosé qui est utilisé, un frère, du Savagnin… 

 

Bonne journée !

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Cépages français etc...

Commenter cet article