Manga/BD Sommelier vol.2

Publié le 22 Février 2009

Cet article fait suite à celui sur le volume1, il sera composé de 2 parties.


Sans vous racontez l’histoire, je reviens sur les annotations spécifiques au vin, en y apportant des précisons ou des corrections.


Voici les éléments qui ont attirés mon attention, lors de la lecture.

P.
108 : Bellini : cocktail de bitter, jus de pêche et vin pétillant

On l’oublie souvent, mais un sommelier s’occupe aussi de la proposition des apéritifs et bien souvent de leur préparation. J’ai préparé des Bellinis et la personne qui m’a appris à les faire, était le Chef Barman du Plaza Athéné. Apriori, il n’y a pas qu’une recette, puisqu’en cherchant sur internet, je suis tombée sur tout et rien. En tout cas, je vais vous exposer, la manière que l’on m’a montrée et qui est excellente, à mon goût. Une pêche fraîche, bien mûre, de la liqueur de pêches et du Champagne. Il faut écraser la pêche fraîche, afin d’obtenir une espèce de jus-compote, dans le verre, bien sûr pour ne pas perdre l’essence du fruit, son jus et son sucre. Ensuite, vous y ajoutez un fond de liqueur de pêches. Et enfin, vous allongez de Champagne. Comme vous pouvez le constatez, dans cette recette, il n’y a pas de bitter*, jus de pêche, oui, mais frais, fait maison et plus que du vin pétillant, du Champagne.

*Bitter : Apéritif, dont la saveur est amer. (Campari, Picon...)


P.163  Le Sauvignon blanc est un raisin à base de vin blanc

Je suppose qu’il y a eu un problème de traduction ou de frappe.

Vous l’aurez compris, le Sauvignon est un cépage blanc, qui permet de produire du vin blanc.

Voir article sur le cépage Sauvignon.

P.179  Les anthocyanes sont des molécules, qui sont à la source des couleurs : bleu, violet, et rouge. Il renforce sa teinte, au contact de l’alcool. Aussi, un vin à forte teneur en alcool sera plus foncé, tandis qu’un vin plus léger, aura une robe plus claire.

Concernant, la couleur du vin, plus il est jeune, plus ses reflets seront « bleus » violacés. Plus le vin est vieux, plus le vin rouge se délave, et se teinte d’orange, il en est de même pour les reflets, on se rapproche, de reflets « brique », tuilés…

 

Le contact avec l’alcool, ne renforce pas vraiment la teinte du vin. Il est plutôt question, lors de la fermentation, d’un processus de libération. C'est-à-dire que le travail de transformation des levures, du sucre en alcool, permet aux matières colorantes de se libérer. Mais, ce n’est pas lié à la quantité d’alcool, c’est lié à la fermentation alcoolique. D’autre part, la durée de macération du moût, en contact, avec les peaux est un facteur, qui intervient sur l’intensité de la coloration du vin.  Un autre facteur qui entre en ligne de compte est le cépage, certaines variétés sont plus colorantes que d’autres. Il est également démontré que certains choix, lors des vinifications, peuvent avoir une incidence sur la coloration du vin. Par exemple, la micro-oxygénation augmente la coloration du vin.

 

Aussi, il est faux de dire qu’un vin sera plus foncé si sa teneur en alcool est plus forte et inversement.


P.216  Le vin de table est un mélange de vins, qui ne revendique pas d’appellation régionale spécifique. D’un prix abordable, il se pratique au quotidien.

Le vin de table n’est pas forcément un mélange de vins.

Il ne revendique pas d’appellation régionale spécifique : FAUX, un Vin de Pays d’Oc est un vin de table d’origine régionale, du Languedoc. Il existe d’autres exemples.

D’un prix abordable, cela se discute, certains Vins de Pays, qui sont des vins de table, peuvent être à des tarifs, plus élevés que certains vins AOC, bas de gamme ou de mauvaises réputations…

 

Il se pratique au quotidien, je dirai que d’une façon générale, ce n’est plus culturel de boire son petit verre de vin, tous les jours, la tendance est davantage de moins consommer, mais mieux, qu’il s’agisse de vins de table ou non.


Etant donné qu'il y avait de nombreux éléments, le reste suivra dans un second article...

à bientôt Bonne journée !

Rédigé par Emisommeliere

Publié dans #A lire ou A voir...

Commenter cet article

Kactusss 17/03/2009 14:13

Re-bonjour,
Et bien vous en parlez plus bas du manga "Les gouttes de dieu". Je découvre votre site et il est très complet. J'y replonge.

Kactusss 17/03/2009 14:10

Bonjour,
ll y a un autre manga dédié au vin "Les gouttes de dieu", je vous en conseil la lecture. Il y a à chaque fois un dossier à la fin de chaque volume qui propose une approche des vins. Est-ce que tout est bon la dedans ?? Merci d'y jeter un oeil, ça vaut le coup.

Hub 22/02/2009 12:15

C'est vrai, il y a beaucoup d'approximations dans ce manga. C'est une bonne idée de les repérer et de les rectifier.
Mais il faut bien voir cette BD pour ce qu'elle est avant tout : une distraction. Et voir ses avantages : au Japon elle a lancé un véritable engouement des jeunes (plus encore les femmes que les hommes) pour le vin. Effet de mode passager ? Peut-être, mais il en restera sûrement quelque chose pour une parti de ces nouveaux convertis au vin.
A l'heure où en France les pouvoirs publics confondent murges et dégustations, alcoolisation et culture, Sommelier apporte une lueur d'espoir (me voilà faussement lyrique) venant du pays du soleil levant ...