AOC Côtes de Bordeaux

Publié le 23 Août 2017

L’appellation « Côtes de Bordeaux » est la dernière née de la région Bordelaise.

 

Elle est nouvelle de part son nom, son cahier des charges, mais pas géographiquement parlant. Puisque cette nouvelle AOC s’applique sur les anciennes zones délimitées des appellations : 1ères Côtes de Bordeaux, Côtes de Castillon, Côtes de Francs, et 1ères  Côtes de Blaye.

 

Cette appellation possède 2 applications : l’appellation générique Côtes de Bordeaux est l’équivalent d’une appellation « sous-régionale », tandis que les 4 appellations ; Castillon, Blaye, Cadillac et Francs + suivi de Côtes de Bordeaux, sont des appellations communales.

 

Le cahier des charges autorise la répartition de production suivante :

 

Appellations

Rouge

Blanc

Liquoreux

Côtes de Bordeaux

 

 

Blaye Côtes de Bordeaux

 

Cadillac Côtes de Bordeaux

 

 

Castillon Côtes de Bordeaux

 

 

Francs Côtes de Bordeaux

 

L’aire de production est d’une surface totale de 14.000 ha, pour une prodcution moyenne estimée à 700.000 hl.

 

Extrait du cahier des charges de l’appellation :

 

« _ Lien à l’origine, 1° - Description des facteurs du lien au Terroir : Les appellations des Côtes de Bordeaux sont toutes situées sur les rives droites de la Garonne, de la Dordogne et de la Gironde, sur des terroirs vallonnés majoritairement argilo-calcaire. Le cépage principal est le Merlot, mais suivant les caractéristiques des différentes exploitations, des différentes parcelles, les autres cépages traditionnels du bordelais sont aussi utilisés. »

 

L’association de l’Union des Côtes de Bordeaux est l’initiatrice de ce projet qui a pu aboutir, après plusieurs années d’efforts. Leur but, grâce à cette nouvelle AOC est de pouvoir faire connaître plus clairement et au plus grand nombre possible leurs produits. Elle espère ainsi promouvoir leur région, plus particulièrement à l’internationale.

 

Pour une fois, je trouve que leur intervention a vraiment été dans le sens des modifications que l’on peut attendre dans le futur pour nos AOC. Ce changement respecte leur terroir au même titre qu’avant, mais la lecture de leur position dans cette région est plus clair, mieux située, en cela pour communiquer leurs vins, les arguments seront plus simples.

 

Articles susceptibles de vous interesser : Le Bordelais 1 et 2

 

Bonne journée !

Rédigé par Emisommeliere

Publié dans #Règlementation et le Vin

Commenter cet article