Le Service de Sommellerie, qu’est-ce ?, son rôle, son but, ses offres…

Publié le 25 Mars 2014

Sommellerie, la définition du dictionnaire dit : Fonction du Sommelier

Définition Sommelier : Personne en charges du service des boissons dans un restaurant.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais ce n’est pas folichon tout ça.

Comment démocratiser la Sommellerie, ou la profession de Sommelier, quand déjà le dictionnaire est si peu précis.
Le sommelier est un poste que l’on rencontre dans la restauration gastronomique, c’est un plus, un service de luxe.

Aussi, sa nature même, ne lui permet pas d’être vulgarisée, puisque tout le monde n’a pas accès à ce type de restaurants, et par conséquent à la découverte de ce service.

Le sommelier n’est pas un œnologue, mais il possède les bases d’œnologie, nécessaires à sa compréhension du vin.

Service des boissons : il y a l’action de servir et « Le Service », avec des majuscules…

« Le Service », pour se faire, exige au minimum du Sommelier, une formation de qualité. L’apprentissage de ces qualifications doit lui permettre d’acquérir la conscience du vin, la plus vaste possible. Il peut réaliser les sélections de vins. Il maitrise la connaissance des produits en place, de leur origine à leur vente. C’est uniquement sur cette base là, qu’il pourra commercialiser ses vins de façon optimum.

Parce que SERVIR, c’est vendre le vin avec un soin particulier, particulier pour le client, qui doit se sentir unique, particulier pour le vin, parce qu’on lui fera l’honneur qu’il mérite. Lui faire honneur, c’est le mettre le plus possible en valeur, avec les bons mots, les bons gestes, les bons matériels, les bons rythmes, les bonnes observations…

Le sommelier est empreint de subtilité et il doit savoir la communiquer sans oublier de partager. Il doit être fin psychologue, mais je crains que cela ne se vérifie pas toujours. Dans un restaurant, il est un animateur de premier choix, parce qu’il est cultivé et sait divertir ses convives. Il ne parle pas que de vins, son esprit est vif, ouvert, curieux… Il possède une relation privilégiée et unique, qui parfois, fait de lui un confident.

De nos jours, la demande croissante d’être mieux informé sur le vin, permet la création de nombreuses offres commerciales : initiations, cours de dégustations, activités oeno-touristiques, ateliers d’accords mets et vins, sommelier à domicile….

Le principal problème est la compétence, malheureusement être diplômé ne garantie pas le professionnalisme.

Les consommateurs font naturellement confiance aux professionnels, parfois à tort.

Ayez à l’esprit, qu’un « bon professionnel » doit servir vos intérêts avant les siens.

Il doit être à votre écoute, et considérer vos sensations. Il doit vous accompagner dans la perception et la compréhension de vos impressions, afin de vous aider à vous affirmer. Cette attitude attentive et bienveillante à votre égard démontre sa démarche d’échanges, d’ouverture et de partage. Bien évidemment, il est capable d’argumenter sur ses points de vue, sans vous les imposer.

S’il vous dicte ce que vous devez ressentir d’un vin, je serai vous, je m’inquièterai.

C’est pourquoi, par le biais du blog, j'essaye de vous pousser à développer votre esprit critique, afin que les offres commerciales ne puissent vous abuser, sur la base de votre ignorance, face à ce domaine complexe, qu’est le vin.

Bonne journée

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Sommellerie - Sommelière - Sommelier

Commenter cet article

Philippe Margot 10/08/2009 10:07

Excellente initiative cette vulgarisation du rôle du sommelier/ère. Surtout qu'en Suisse "la sommelière" dans son sens large, c'est la personne qui sert en encaisse dans un bistrot ! Je lutte la-contre pour ne pas confondre ce poste avec une serveuse, un serveur..., soit une personne sans réelle formation, avec qui il ne faut pas parler de vin. Tiens, je vais aussi préparer un article sur le sujet à mettre en ligne. C'est très important pour éviter cette confusion très abaissante !