Suite et Fin de notre escapade à Chablis…

Publié le 27 Août 2009

1° Visite au Domaine des Temps Perdus, Clotilde Davenne
2° Visite au Caveau de William Fèvre

3° Parcelles Grands crus, Fosse Dionne à Tonerre et sur la route de la Côtes des Bars....
♦ Après notre visite chez William Fèvre, nous sommes allées faire un petit tour dans les vignes des Grands Crus…

Album photos


Puis nous sommes partis en direction de Tonnerre. Sur place, nous nous sommes laissés portés par une indication touristique « La Fosse Dionne ».

♦ La Fosse Dionne :

Cette source naturelle découle des eaux de pluie stockées dans les différentes couches calcaires du sol, datant du jurassique supérieur. Elle s’étend sur 43 km de long, à des profondeurs variées. Son exploration rendue périlleuse, par l’étroitesse de ses couloirs, a entretenu le mystère autour de ce phénomène et cultivé toutes sortes de légendes…

Son nom proviendrait soit du latin divona, signifiant divine, soit de la nymphe Dioné, une océanide de la mythologie grecque.

Cette source est spectaculaire par son débit d’eau de plus de 200L seconde, en moyenne à l’année, mais dont il peut survenir des crues violentes.

A l'époque gallo-romaine, cette source servait à alimenter en eau, les habitants. En 1758, Louis d'Éon (dit le chevalier d'Éon) fit aménager la source en lavoir, avec une toiture semi-circulaire et une double enceinte.

Le lavoir circulaire qui entoure la fosse est équipé d'un muret destiné à protéger l'eau de la source de l'eau de lavage ainsi que des cheminées qui produisaient la cendre utilisée pour le nettoyage.

Album Photos


♦ Sur la route de la Champagne Sud, la Côtes des Bars…

Nous avons roulés au hasard des chemins, et avons rencontrés différents villages, dont Riceys, très célèbre pour son rosé. Cette commune a également la particularité d’être autorisée à produire les 3 appellations de Champagne : AOC Champagne, AOC Coteaux champenois et AOC Rosé des Riceys.

Etant donné l’heure tardive, nous n‘avons pas visité de domaine. Nous avons été surpris du « manque de vie », chaque village traversé semblait être une ville fantôme, pas de voitures, pas de commerces, des maisons aux volets fermés, ce fût assez étrange et mystérieux.

Les paysages ressemblaient beaucoup à ceux de la Marne…

Album Photos


Voili, voilou… Retour sur Paris, des souvenirs pleins la tête, un voyage visuel, olfactif et gustatif, les sens en éveil, nous avons vécu une journée riche en émotion de toutes sortes…

Cela demande toujours un peu d’organisation en amont, mais ça vaut la peine.

Bonne journée !

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Domaines et oeno-tourisme

Commenter cet article