Avec quels mots parler des tanins ?

Publié le 6 Octobre 2016

Expression Dur : 

Durum se disait déjà en latin à propos du vin, et l’on parlait de sa duritia (dureté). Aujourd’hui, certains auteurs assimilent la dureté à un excès de tanins et d’autres à celui de l’acidité ; en tout cas, tous s’accordent à reconnaître qu’un vin dur manque de moelleux. En effet, ce terme peut être employé également pour parler de l’acidité, cependant si l’acidité est dure, c’est qu’elle est verte. Il en est de même pour les tanins ; les tanins jeunes et verts donnent de la dureté au vin.

Voir : Expression -Vert-

 

Expression Tendre :

On parlait en grec ancien de vin trupheros et hapalos, tendre, délicat. Un vin tendre possède des tanins présents, mais non agressifs, d’où la tendreté du vin.

 

Expression Souple :

On dit du vin qu’il est souple, lorsque les tanins sont peu marqués, certes on les sent, mais ils possèdent une certaine rondeur, ce qui donne du moelleux au vin.

 

Expression Soyeux :

Un vin soyeux est un vin souple auquel on ajoute la notion de finesse, voire de légèreté comme la soie. A ce stade, les tanins délicats et élégants sont presque fondus.

 

Expression Fondu :

Fondu qualifie un ensemble de sensations harmonieuses, aucune ne dominant l’autre. On ne sent plus les tanins, ils sont intégrés dans un tout, l’ensemble est complètement homogène. Généralement on observe ce phénomène, lorsque le vin a atteint son apogée.

 

Au-delà de l’aspect tannique du vin, il s’agit surtout de décrire la structure du vin, on s’aperçoit que de nombreux termes peuvent être employés aussi bien pour l’acidité que pour les tanins, parce qu’ils sont 2 éléments indispensables de la charpente et du corps du vin.

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #La Dégustation

Commenter cet article