Carafer un vin ; Qu'est ce que le carafage ?

Publié le 6 Mars 2016

carafe-goutte-g.jpg

Carafer un vin, c’est transvaser le vin de la bouteille dans une carafe.

Pourquoi carafer un vin ?

1)   Lorsque le vin dans sa jeunesse est très dur, nous le carafons dans le but de l’assouplir, de lui apporter plus de rondeur. Le carafage va l’oxygéner, oxydant au passage légèrement le vin. C’est cet échange avec l’oxygène, qui en donnant « un coup de vieux » prématuré au vin, va lui enlever de sa dureté… Pour les blancs, la dureté s’exprimera principalement par une acidité un peu verte, voire agressive, donc dure… Pour les rouges, ce sont les tanins, qui de par leur quantité et leur jeunesse créeront une astringence très marquée, qui peut être ressenti de façon désagréable par certaines personnes et là aussi, nous dirons qu’ils sont durs, en opposition à des tanins assouplis, fondus ou plus soyeux… Les vins rouges peuvent être également soumis à une certaine acidité, qui se cumule aux tanins.

2)  Lorsque le vin est fermé, il n’est pas très présentable, en fait, il semble même éteint et ennuyeux, malgré la qualité, qui peut se cacher derrière cet état. C’est pourquoi nous carafons le vin, parce que de la même façon que pour le premier cas, l’oxygénation du vin va lui permettre de s’éveiller, de se réveiller, pour nous apparaître plus expressif qu’au départ. Très honnêtement, le carafage permet une amélioration de l’état du vin, mais en aucun cas, il ne pourra nous le dévoiler sous sa forme « ouverte ». Généralement, le vin commence à nous plaire, lorsque le repas est fini, pour la simple et bonne raison, que l’on se pose la question du service du vin toujours trop tard. Pour bien faire, nous devrions ouvrir et gouter nos vins environ 2h avant le repas, pour avoir toujours une marge de sécurité, dans la décision de service, en fonction des besoins du vin…

Mais qui fait ça ? Qui y pense ? Qui finalement à envie de prendre soin de ses vins et de soi ? Un jour peut être, ces gestes deviendront-ils des réflexes de notre quotidien, mais pour le moment ce n’est pas gagné…

Je préciserai que prendre la précaution d’ouvrir un vin 2h avant son service, n’a d’intérêt que si l’on consomme des vins de « terroir », de caractères, des vins originaux qui exigent d’être suivi.

Avec les vins standardisés ou technologiques, je vous déconseille toute ouverture en avance et tout carafage, au risque de foutre en l’air votre vin.

Pourquoi ? Parce que ces vins sont des vins morts… Pardon cela ne doit pas vous parler plus… Ces vins sans âme, sans vie, sans énergie sont comme des soufflés, ils n’ont pas ou peu de capacité de vieillissement, hors je vous rappelle que l’oxygénation d’un vin est équivalente à un vieillissement prématuré. Cela signifie qu’il doit possédez les éléments nécessaires qui lui permettront de tenir dans le temps. Ce phénomène à petite échelle est le même lorsque le vin est ouvert, il est en contact avec le l’oxygène et donc il risque de s’oxyder.

Les vins technologiques en opposition aux vins de « terroir » n’ont que peu de capacité de résistance à l’oxydation. Par exemple, une fois qu’une bouteille de vin est ouverte, très souvent les consommateurs se plaignent qu’elle ne se garde pas. Et bien c’est parce que le vin n’est tout simplement pas de qualité. Et oui, je suis obligée d’utiliser ce mot, parce que lorsque votre vin est de qualité, si vous rouvrez la bouteille 4 jours après, voire même une semaine après et bien je reconnais que votre vin ne sera pas exactement pareil qu’à l’ouverture, mais généralement il est encore  « bon », voire meilleur qu’à l’ouverture et il n’est pas sensé avoir dérivé sur l’ascétique (vinaigre) ou l’oxydation grossière….

J’oubliai une remarque importante, qui était induite, il faut gouter le vin, avant d’entreprendre toutes opérations de service.

Information complémentaire : Si vous trouvez que votre carafe possède une odeur quelconque, vous pouvez l'aviner, c'est à dire y introduire une toute petite quantité de vin ou de porto, que vous agiterez le long des parois de votre carafe. Par la suite, vous évacuerez le liquide, pour enfin débuter le carafage.

Espérant que ces informations vous aideront dans le service du vin…

Bonne journée

Voir aussi :

Le décantage ou décantation du vin

Le service du Champagne

Les carafes à vin

Comment savoir si un vin est ouvert ou fermé ?

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Sommellerie - Sommelière - Sommelier

Commenter cet article

Philippe MARGOT 21/04/2012 09:55

Déboucher la bouteille de rouge alors qu'on est au blanc avec l'entrée pour qu'il s'aère est une idée reçue que certains sommelier recommandent (à tort) !
Le simple débouchage une ou 2 heures avant de le servir n'a quasi aucune influence. Le diamètre d'un goulot est trop petit pour permettre à cette minuscule surface du vin une quelconque oxygénation
!
Ce n'est que le passage en carafe (large ou ventrue de préférence) avec une certaine vigueur (contrairement à la décantation) qui apporte l'ouverture recherchée du vin.
Est-ce que l'expertise d'Emilie le confirme ?
Bien cordialement et bon week-end - Philippe Margot

Pertuiset G 01/10/2011 11:59


Votre blog est super interressant, mais je trouve navrant que vous utilisiez le mot carafer ou carafage, qui n'est pas Français.
Une petite remarque au sujet des AOC. Cete dénomination, à l'origine, ne garantie en rien (ou garantissait peu)la qualité des vins, mais seulement leur origine. D'ailleur, il n'y a que depuis peu
que l'Inao a changé (de l'origine et de la qualité). Bien souvent, ce sont des raisons économiques qui priment avant la qualité. Et je crois que le problème est le même pour toutes les régions.
Bien cordialement.