Idée développement durable pour les vignerons

Publié le 22 Avril 2016

Au-delà du « bio », il existe pour les vignerons des possibilités d’agir pour l’environnement, et certaines actions pourraient même leur être profitable financièrement…

 

Un exemple, vu dans la presse, m’a semblé pertinent, c’est pourquoi j’ai eu envie de vous en parler.

 

Il faut savoir que lors des vinifications des vins, plus précisément pendant les fermentations, le moût de raisins, en pleine transformation, dégage fortement du CO2 fermentaire.

 

Rappel : CO2 = Gaz Carbonique ou Dioxyde de carbone

 

Une société parisienne a développé un procédé qui transforme le CO2  en composés chimiques commercialisables.

 

Par un réseau de tuyauteries, le CO2  est dirigé vers une installation, où il est lavé par une solution de soude ou de chaux.

Ainsi, le CO2  est transformé en carbonate de sodium, en bicarbonate de soude ou en carbonate de calcium et en eau.

Ce mélange est par la suite filtré, pour séparer les sels de l’eau, puis cette dernière est recyclée.

Les cristaux de sels récupérés peuvent être broyés, pour être épandus dans les vignes.

Ils peuvent également être vendus à l’industrie chimique, agroalimentaire, cosmétique ou verrière… Et cette possibilité n’est pas à négliger, puisqu’on estime le prix de la tonne de soude aux environs de 300€.

 

Pour vous faire une idée de l’utilité de ce procédé, la fermentation produit environ 10kg de CO2  par hectolitre de vin. Donc 1000hl de vin émettent 10 tonnes de CO2. Si on en capte 80%, on obtient 15 tonnes de bicarbonate de soude. 

 

D’après les tests effectués, par le château Guiraud, à Sauternes, on peut capter jusqu’à 90% du CO2  sans problème pour des résultats optimums.

 

Le calcul est vite fait, en moyenne, ce type d’installation peut être amorti en 5 ans.

 

Il me paraissait important de féliciter cette initiative pour le développement durable, puisque non seulement cela peut faire du bien à notre planète, mais en plus, cela représente un apport financier complémentaire pour les vignerons.

 

Donc Bravo, à Alcion Environnement qui propose cette solution au secteur vitivinicole. 

 

Bonne journée à tous !

 

bonial – catalogues et promos – moins de déchets

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Vu dans la Presse...

Commenter cet article