L’Europe en retard sur la règlementation de la vinification bio…

Publié le 20 Décembre 2010

Il semblerait que pendant que les Etats membres européens se disputent pour légiférer sur la vinification du vin bio, les Etats Unis, eux, ont pris les devants, et cela depuis 2002. Cela fait donc 8 ans, que les Etats Unis possèdent une règlementation nuancée, qui prévoit 3 niveaux de certification, suivant les choix du producteur.

Je rappelle, qu’actuellement en France et en Europe, seule la viticulture bio est réglementée, ce qui signifie que seuls les raisins sont cultivés bio et permettent une certification, telle qu’on les connait aujourd’hui, avec le logo AB, ou Ecocert, par exemple. Le projet proposé à la Commission Européenne a été abandonné en juin dernier. (Voir l'article : Retrait de la règlementation destinée aux vins bios)

 

Voici succinctement, quelques détails de la règlementation américaine :

● Pour la viticulture, très sensiblement comme en Europe, les produits phytosanitaires et engrais de synthèse sont interdits et la liste des produits (intrants) autorisés est consultable sur le site du National Organic Program (NOP), qui est l’organisme américain qui régit l’agriculture biologique.

● Lors des vinifications, en bio, les producteurs peuvent utiliser les levures, les bactéries, les enzymes, les écorces de levure… Les OGM sont interdits.

Ce qui va distinguer les 3 niveaux de la règlementation bio, porte uniquement sur la question de l’ajout de soufre.

● C'est-à-dire que les vins « 100% organic » sont issus à 100% d’intrants bios pour la culture, sans ajout de soufre au chai.

● Les vins « organic » sont issus à 95% d’intrants bios, sans ajout de soufre.

● Et les vins qui portent la mention « Made with organic grappes » (fait avec des raisins issus de l’agriculture bio) sont issus à 70% d’intrants bios et peuvent contenir du soufre ajouté.

La dose de soufre total maximale est de 100mg/l, dans tous les cas.

 

Etant donné le manque d’harmonisation des règlementations, entre les Etats Unis et l’Europe, les vignerons français, qui revendiquent être bio, rencontrent des soucis pour exporter leurs vins aux Etats Unis, parce qu’ils ne reconnaissent nos certifications. Pour le moment, il n’y a qu’Ecocert qui peut délivrer la certification NOP aux vignerons français, s’ils souhaitent revendiquer le mode de culture biologique.

 

Si vous achetez des vins américains et que vous observez sur les bouteilles, l’une des 3 mentions, que je vous ai cité précédemment, désormais vous saurez à quoi cela correspond.

 

Bonne journée

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Règlementation et le Vin

Commenter cet article