La forme du vin

Publié le 8 Janvier 2017

Lors de la dégustation de vin, ce dernier peut laisser en bouche une sensation de forme. Cette sensation de forme nait de plusieurs facteurs ; Par les sensations tactiles, le vin exprime un aspect ou relief. La matière va nous donner une sensation de poids, tandis que la puissance apportera de la densité au vin. L’addition de tous ses éléments donne une forme au vin, que l’on pourra décrire globalement ou point par point, par le biais d’images ou de mots qualificatifs.

Quelque soit votre perception, elle reste totalement subjective ; l’exprimer, c’est la partager et non définir le vin proprement-dit.

Certains prennent en compte la notion thermique dans l’appréciation de la forme, cependant seul le « trop froid » peut réellement porter à conséquence, dans la mesure où il amoindrit d’une façon générale notre précision de perception, agissant comme anesthésiant sur le palais et la langue.

Mais les dégustateurs savent qu’il ne faut pas déguster trop froid. « Trop froid » ça commence à partir de la température du frigo (4-6°c).

 

Pour ceux qui se prêtent au jeu de la description, je vous conseillerai d’exploiter davantage les images et métaphores, soit l’observation globale, que de décortiquer point par point, ce qui me semble être un exercice plus difficile.

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #La Dégustation

Commenter cet article

Benjamin 01/02/2017 20:17

Bonjour Emilie,
En effet la dégustation de vin nous amène toujours à faire des métaphores, un peu comme si l'on cherchait à mettre une image sur les sensations plutôt que des mots.
Pour ma part, je trouve aussi des inconvénients tactiles au "trop chaud", mais c'est plus de l'ordre de l’écœurement que de la matière elle même.