Le distributeur de bouteilles de vins…

Publié le 25 Juillet 2011

Dans l'état américain de la Pennsylvanie, ont été mises en place des machines distributrices de vins, elles se nomment : le Pronto Wine Kiosk.

pronto-wine-kiosk.jpg 

Les lois qui entourent la vente d'alcool en Pennsylvanie sont parmi les plus strictes aux États-Unis. Jusqu'à récemment, les amateurs de vin ne pouvaient se procurer du vin que dans des magasins d'État ouverts à des heures précises.

 

Depuis l'automne dernier, la Compagnie Simple a innové. Elle permet maintenant aux adeptes de choisir leur vin au supermarché grâce au Pronto Wine Kiosk.

Mais l'opération est loin d'être simple.

Pour se procurer une bouteille, les clients doivent présenter leur carte d'identité, regarder la caméra, souffler dans un détecteur d'alcool, payer et faire approuver leur achat par un représentant de l'État.

La compagnie assure que la transaction prend moins de 30 secondes.

 

Le Pronto Wine Kiosk est installé dans 32 supermarchés de la Pennsylvanie.

Wal-Mart* (*groupe de grande distribution) est en voie d'acheter le concept pour 23 de ses magasins.

 

Un représentant de Simple, Mark Bodnar nous explique : « Les spécialistes de vins ne sont pas en faveur de notre produit. Ils déplorent que le choix ne soit pas assez grand. On ne retrouve que quatre pinot noir ou merlot par kiosque.

Les machines distributrices offrent en moyenne une cinquantaine de vins différents. Les bouteilles disponibles sont choisies par l'État. Elles sont sélectionnées parmi les produits les plus vendus dans les magasins d'alcool environnants.

La compagnie se dit surprise du succès de l'invention. Elle ne compte toutefois pas exporter son concept aux autres états américains. Chaque état a ses propres règles de vente d'alcool. Il faut que l'État soit très strict, comme en Pennsylvanie, pour s'intéresser à notre produit. Des machines distributrices de bières existent déjà en Europe et au Japon. Contrairement au vin, la bière est vendue dans certains magasins en Pennsylvanie. »  

Source : presse canadienne

 

Bonne journée

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Tout et rien...

Commenter cet article