Le "Gros" vin !

Publié le 17 Novembre 2015

Si gras n’est pas un défaut du vin, gros, lui est clairement péjoratif. Pourtant, le crieur du Jeu de Saint Nicolas, vers l’an 1200, faisait la réclame d‘un vin gros ; cela signifiait sans doute « charnu ». Mais dés le 17ème siècle, gros qualifie un vin qui est très épais. Aujourd’hui, on emploiera les expressions : « gros rouge » ou « gros rouge qui tache » pour un vin rouge grossier de mauvaise « qualité ».

Marcel Lachiver rapporte dans « Vin, Vigne et Vignerons en région parisienne du 17ème au 19ème», un témoignage du début du 19ème, selon lequel les marchands ne goutaient même pas les vins, mais les jetaient contre un mur blanc et retenaient celui qui faisait la tache la plus marquée.

 

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #La Dégustation

Commenter cet article