Le Mildiou, maladie de la vigne

Publié le 27 Août 2017

sporangeLe mildiou (Plasmopara viticola), est un champignon ou une maladie fongique. Il a la particularité d’être observable à l’œil nu. Ce parasite se développement strictement sur tissus vivants, c'est-à-dire sur tous les organes verts.

Présent dans le monde entier, où la vigne est cultivée, il est apparu en France en 1878.

Responsable de problèmes de maturation du raisin, et affaiblissant les souches, il entraine principalement des pertes de récoltes.huileux 2

 

Mode de développement/contamination :

Le champignon hiverne  sous forme d’agents pathogènes libres, ou déjà à l'intérieur de son hôte (oospores). Les oospores sont formées à l'intérieur des tissus et se retrouvent dans les débris de culture à l'automne.

La contamination résulte de la germination d'une oospore qui donne naissance à un sporange* (*sac contenant les spores). Celui-ci libère les zoospores, qui sont la source de feutragecontaminations primaires.

Sur ces foyers contaminés, des agents pathogènes asexuées se forment et seront source de contaminations secondaires.

 

Les conditions favorables de développement du mildiou sont des températures comprises entre 15 et 20 C., avec des précipitations d'au moins 10 mm. Les oospores sont transportées par les gouttes de pluie. Elles germent dans le film d'eau, situé à la surface des feuilles et des organes verts.

 

● Les symptômesmildiou floraison

 

-         Sur les faces inférieures des feuilles apparaissent des taches translucides, jaune pale, appelées « taches d'huile ». Par la suite, les feuilles se couvrent d'un feutrage, constitué de sporanges, pour ensuite se nécroser, et chuter prématurément.

 

-         Les jeunes pousses se déforment, brunissent et meurent.

 Mildiou_rotgris.jpg

-         Le pédoncule des grappes se courbe, entrainant la mort des bouquets floraux.

 

-         Les fleurs malades brunissement et sont recouvertes de duvet, surtout par temps humide.

 

-         A la floraison, sur les jeunes grains développent du rot gris, ils prennent une teinte grise et se recouvrent d’un feutrage blanc-gris, puis ils pourrissent et chutent.Mildiou_rotbrun.jpg

 

-         Après la nouaison, les grains développent du rot brun, soit des taches brunâtres. Les grains malades deviennent brun foncé, tombent et pourrissent.

 

Les symptômes tardifs sur feuilles

A la fin de l'été, le « mildiou d’automne » provoque des taches polygonales, sans duvet, limitées par les nervures. On les appelle aussi des points de tapisserie, ou le mildiou mosaïque.Mildiou_mosaic.jpg

 

● Les traitements :

Aujourd’hui les vignerons ont la possibilité de minimiser les risques grâce à des mesures prophylactiques, il s’agit d’intervenir dans les vignes, pour réduire au maximum les conditions favorables au développement du parasite. C’est la méthode douce.

La seconde option d’intervention est chimique, puisqu’il existe des produits phytosanitaires qui luttent contre le mildiou.

 

∆ Risques de confusions

Aux premiers stades de la contamination, les symptômes (taches translucides) peuvent ressembler dans certains cas, à celles provoquées, par l'oïdium, qui lui sporule sur les deux faces de la feuille.

 

Bonne journée

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Ô Vigne !

Commenter cet article

leboire 16/06/2016 13:50

miliou vigne produit chau de sulfate

Philippe Margot 14/04/2010 10:07


Emilie, vous avez très bien parlé de la maladie cryptogamique. A moi de raconter l'invention fortuite d'un des produits qui la combat.
Dans le Midi, les vignerons, également pêcheurs, imprégnaient leurs filets d'une solution de sulfate de cuivre, puis les mettaient à sécher sur les premiers rangs de vigne près de leur maison,
généralement en bordure de route.
A cet endroit, pour éviter la maraude des raisins par les passants, les vignerons-pêcheurs mettaient de la chaux en poudre tout à fait inoffensive pour le raisin avant les vendanges. C'était une
garantie que les grappes ne seraient pas prélevées par des passants.
Or, c'était évident, là où le sulfate de cuivre avait coulé sur les grappes enduites de chaux, le mildiou n'attaquait jamais la vigne.
C'est ainsi que fut mis au point la célèbre bouillie bordelaise que les vignerons enculture biologique utilisent encore aujourd'hui !