Le vin, une vrai fausse bonne idée de cadeau

Publié le 12 Décembre 2013

Cadeau.jpgEt si offrir du vin à quelqu’un était une fausse bonne idée ?

Quand offre-t-on du vin ?

On se rend à un diner, on apporte le vin, nos hôtes nous remercient gentiment, et la bouteille que l’on pensait faite pour le diner, est soigneusement mise de côté… Qu’adviendra-t-il de ce vin ? Probablement pas grand-chose !

Notre ami est amateur de vin, on se dit qu’en lui offrant une « belle » bouteille, on réussira notre coup, mais finalement choisir un vin c’est compliqué, alors on choisit un « grand » Champagne, pensant que cela fait toujours plaisir… Notre ami nous remercie, mais qu’adviendra-t-il de ce vin ? Probablement pas grand-chose !

Je pourrai continuer à vous donner quelques situations, ou choix de cadeaux qui finissent toujours à la cave, pour une durée indéterminée, mais les conclusions sont toujours les mêmes…

Je côtoie les 2 personnages, ceux qui offrent et ceux qui reçoivent…

Ceux qui offrent, lorsqu’ils viennent choisir un vin pour offrir, sont de bonne intention, sans aucun doute. Ils veulent faire plaisir, mais ils ne connaissent ni les vins, ni les préférences du destinataire… Autant vous dire que les conseiller dans leur choix, est un vrai casse-tête, ce qui explique souvent que le cadeau soit inadapté, puisque le professionnel se retrouve à proposer un choix bateau ou passe-partout, pour ne prendre aucun risque. Les choix bateaux sont : un Champagne, un Bordeaux, un vin moelleux ou liquoreux, un coffret cadeau….

Ensuite, je rencontre les particuliers dans la gestion de leur cave, et il y a très régulièrement pour ne pas dire systématiquement des bouteilles qui sont seules… Ce à quoi je demande toujours, est-ce-la dernière bouteille d’un carton ?  Et c’est à ce moment là que les gens m’expliquent, que parce qu’ils aiment le vin, leur entourage leur en apporte occasionnellement… Le hic, c’est qu’ils ne savent pas quoi faire de ces bouteilles, qu’ils n’ont pas choisi eux-mêmes. Dans leur logique, la mettre en cave et l’oublier, est la seule chose à faire… On voit combien ils sont peu motivés par un vin qui n’est pas lié à leur propre histoire, ouvrir simplement la bouteille pour l’expérience et voir ce que ça donne, ne leur traverse que peu l’esprit, il y a inconsciemment l’idée que les vins qu’on offre, ne sont pas « terribles », donc ils font peu envie…

Que cela se vérifie ou non, je suis toujours surprise de voir que les gens offrent du vin, mais quelque part « n’importe quel vin », pas celui qui ferait vraiment plaisir au destinataire…

Et je suis toujours surprise de voir que les receveurs, ne font aucun choix, ni celui de découvrir le vin, ni celui de dire gentiment à ceux qu’on aime, que l’intention de leur faire plaisir avec du vin est louable, mais que c’est du gâchis parce que les bouteilles ne leur plaisent pas, ne les tentent pas…

Finalement, il faudrait plus de communication et d’honnêteté entre les gens, ainsi je suis sure que ceux qui offrent, atteindrait l’objectif de faire le bon choix, et ceux qui reçoivent, seraient sincèrement ravis d’un tel cadeau… Malheureusement, dans la majeure partie des cas, ceux qui offrent ont bonne conscience de ne pas être venu les mains vides, et ceux qui reçoivent, font mine d’être content que les gens ne soient pas venus les mains vides, mais sur le fond ils se moquent du cadeau et ils n’en feront rien… Quel monde !

Voici ma petite réflexion inspirée des fêtes de noël, si certains d’entre vous avaient l’envie d’offrir du vin…

Bonne journée


Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Tout et rien...

Commenter cet article

Gerald 20/12/2013 18:32

Merci beaucoup miss, j espere que ma petite contribution fera avancer les choses
Avec le temps j ai appris a ne plus m embarrasser de ses non dits LOL

gerald 15/12/2013 11:10

Oui chaque année se sont ainsi des milliers de bouteilles qui sont offertes ainsi ….
Le vin est un produit culturel de consommation courante
Il a cette particularité d’être le seul produit alimentaire n’ayant pas de DLC , les seuls produits qui lui ressemble sont le livre et le parfum mais ils ne se consomment pas.

Il y a un grand non-dit en France a propos de la perception du vin , de l image du vin dans l inconscient collectif et dans notre quotidien.
La culture du vin est encore enfermée dans les mains de « sachants », de spécialistes , de gens qui pensent pour les autres et dont l objectivité et la partialité sont de plus en plus dévoyés.

Le fait que le grand public n’est pas accès a la réalité du vin en font un objet de culte , un objet sacré, sans que les gens sachent vraiment pourquoi.
Il n y a pas grand-chose qui a changée depuis des centaines d années en fait dans le fond
Depuis 20 ans dans le forme le vin essaie d’être rendu un peu sexy par les interprofessions

Mais a coté de cela la législation Française est l'une des plus liberticide sur le vin et l alcool , La France est l'égale de l Iran ou de l Afghanistan sur ce point !!

Les gens agissent avec le vin par mauvais réflexes et par fausse humilité surtout en période de fêtes ou avec le rush des cadeaux achetés aux dernières minutes, le gens ne prennent pas le temps de
se poser des questions, poussés par la frénésie des achats compulsifs.

Ils s’en réfèrent alors pleinement à un spécialiste, un caviste, qui lui a la tâche très difficile voir impossible de trouver un vin qui aille à une personne qu’il n’a jamais vu et dont la
description de ses préférences est donné par un client profane qui veut juste lui faire plaisir.

Le caviste impose alors le plus souvent alors ses propres choix, et quand le client ne le comprend pas ils s’en réfèrent au prix car le prix pour lui c’est un gage de qualité.

Tout ça fait partie d un ensemble dont le fonctionnement est étrange et basée sur du flou et une certaine hypocrisie ambiante.
Il n’y a qu’a voir comment les gens se comportent lors des fêtes de fin d’années ;manipulant les bouteilles de vin , avec une étrange précaution, une fausse prévenance , posant sur la table les
bouteilles comme si il s’agissait d un vase Ming, chuchotant a demi mots a la lecture de l année et des titres honorifiques , s affolant quand ils voient « Médaille d’Or » ou « Grand Cru », doutant
du vin quand il ne voient rien qui leur parlent..
Mais plus le prix est élevé plus l Omerta s installe a table….
Personne ne dira qu’un Vosne Romanée est imbuvable ou qu’un Château Margaux c’est pas terrible !!

Le vin est un miroir pour les égo , un miroir convexe qui cristallise les sentiments humains , les marques et la Grandes Distribution ont bien compris cela les gens aiment avant tout se faire
valoir a travers le vin comme il se vont valoir a travers une grosse voiture ou un écran plat.

Et puis pourquoi se casser la tête !!! il n y a qu’a voir, dans un groupe de personne qui se réunissent a partir du moment ou une personne déclare qu’elle s’y connaît « un peu » en vin , tout le
monde se décharge dessus en disant « tiens ce soir c’est toi le caviste !!! » ( vécu dans une soirée que j ai passé avec des inconnus qui ne connaissaient pas ma passion du vin et a qui je n ai
rien dit )
Par contre les même personnes ne manqueront pas de rappeler plusieurs fois au pauvre « caviste » qui a été élu que le vin doit être servi comme ceci, qu’on ne doit pas le boire avec tel plat, que
les gouts sont personnels , que les vins rouges se mangent avec du fromage , que les vins blancs avec du poissons, qu’un Bordeaux et ou un Champagne c’est automatiquement bon, qu’on trouve des
supers affaires dans les foires au vin des hypermarchéS ……

Emilie Merienne 20/12/2013 10:57



Salut Gérald, je t'adore ! Je kiffe ton commentaire, ça m'eclate !


que de vérités ditent, enfin bon, c'est ainsi... Je crois que les gens ne se voient pas !


Bisous