Les vins de saisons

Publié le 28 Mars 2017

Pensez-vous que tous les vins puissent être bus toute l’année ? Ma réponse sera mi-figue mi-raisin ; il y a des vins que je recommanderais en toute saison et d’autres non. Consommer certains vins, à certaines périodes, est avant tout une affaire de gout. La cause principale de cette périodicité des vins est notre alimentation.

Les vins rouges structurés et puissants pour être mis en valeur, pour bien s’accorder, pour être bien accueillis, sont conseillés pour accompagner des plats riches. Un vin avec beaucoup de matières et de structure semblera disproportionnellement puissant  face à une salade, un poulet rôti ou des côtelettes d’agneau grillées…

Donc ces vins, pour nous être présentés sous leur meilleur jour doivent au minimum être servi avec un repas, et tant qu’à faire un repas qui respecte la consistance et la puissance de cette catégorie de vin.

Cela explique principalement pourquoi ces vins ne sont généralement pas consommés lorsqu’il fait chaud et par conséquent en été, voire au printemps, ou à l’arrière saison, l’automne pouvant être assez chaud.

Lorsqu’il fait chaud, nous avons rarement envie de manger des plats riches et puissants. Etant naturellement peu tentés par ce type de cuisine, nous sommes peu tentés également par ce type de vins. N’oublions pas que le rosé est le roi estival…

Il n’y a aucune contre-indication à consommer du rosé en hiver, ou des rouges puissants en été, mais globalement ces pratiques sont rares.

Je ne vous ferai aucun commenaire sur le vin blanc qui se consomme toute l'année, même si sa consommation est plus importante en période chaude.

Cette brève observation, que je vous partage s'est révélée lors d'une rencontre avec un vigneron languedocien qui m'a quelque peu choqué par les conseils qu'il prodiguait à ses clients ; il leur conseillait de consommer son vin rouge "puissant" toute l'année et pour se faire, l'été, il les invitait à mettre le vin au réfrigérateur ou en glace.

En tant que sommelière, ces propos m’ont fortement gêné ; d’une part parce que les vins rouges structurés et puissants sont encore plus durs lorsqu’ils sont rafraichis, ce qui n’avantage vraiment pas le vin et diminue le plaisir, d’autre part parce que ses mauvais conseils se propagent comme un virus et donnent de mauvaises habitudes à la clientèle, qui croit bien faire en faisant confiance au vigneron...

Même si vous n’aimez pas le faire, pour bien gouter et apprécier plus justement les vins, je vous conseille de préférer les vins trop chauds plutôt que  trop froids, toutes couleurs confondues. Un rouge frais à 14°C,  c’est bien, un rouge à 6°C, vous ne me ferez pas croire que vous apprécier le vin pour le consommer ainsi. Et si un beaujolais à 14° c'est sympa, un Bordeaux à 16° c'est mieux... Donc il faut relativiser et adapter ses choix.

Les vins rouges « passe partout » sont principalement des vins de Loire, de Bourgogne, et du Beaujolais, après ça se discute et tout n’est qu’affaire de goût….

 

Bonne journée

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Sommellerie - Sommelière - Sommelier

Commenter cet article

nicolas 12/09/2011 19:55


Bonsoir,

En visite sur over blog je vous propose de découvrir une première affiche sur le thème du hockey sur glace que je vous invite à commenter si cela vous inspire:

http://www.nicolaslizier.com/article-creation-hockey-sur-glace-roberto-luongo-83362238.html

Je vous remercie et vous souhaite une bonne soirée

A bientôt

Nicolas