Où en est la consommation du vin, nationale et mondiale ?

Publié le 2 Décembre 2009

Même si cela ne durera pas, pour le moment la France est encore le premier consommateur mondial de vins, avec une consommation nationale annuelle de 29,7 millions d’hl. Ce qui équivaut en moyenne par an et par habitant de plus de 14 ans, à une consommation de 58,5L de vins. A savoir qu’à la fin des années soixante, cette dernière était en moyenne de 120L par an et par habitant de plus de 14 ans.  

 

Deux raisons sont principalement à l’origine de la baisse de la consommation de vins, en France :

-          La culture et l’éducation au vin ont changé.

Auparavant, il y a 2 ou 3 générations, les gens étaient initiés au vin, dés l’adolescence. Aussi, ils commençaient à apprécier le vin tôt, puis leur fréquence de consommation était régulière, presque quotidienne. De nos jours, l’apprentissage au gout du vin se fait plutôt sur le tard, lors d’occasions festives familiales ou amicales, c’est pourquoi ils consomment plus occasionnellement.

 

-          Les politiques de santé se sont multipliées sur la question « alcool ».

Depuis plusieurs années, nous observons, de la part des gouvernements successifs, une lutte croissante contre l’alcoolisme et plus particulièrement l’alcool au volant. Toutes ces campagnes ont fait effet et ont modifié le comportement des consommateurs, afin qu’ils soient mieux informés et plus responsables de leurs actes. Cela a bien sur eu pour conséquences de faire baisser la consommation globale d’alcool, le vin en tête, puisque la consommation de vin, surtout le midi, a radicalement chuté.

 

Ces deux motifs cumulés, nous expliquent en partie la cause de la baisse de la consommation de vins, en France.

Nous savons que ce phénomène s’étend et qu’il n’est pas prêt de changer de direction.

Nous l’observons également dans les autres pays, « vieux » producteurs de vins, comme en Espagne, et en Italie…

 

A contrario, la consommation mondiale du vin ne cesse de croitre, depuis plus de 10 ans. Et cette tendance est spécifique au vin, puisque les autres alcools ne bénéficient pas des mêmes résultats.

En 1999, elle était de 225 millions d’hl. En 2008, elle est passée à 243 millions d’hl.

 

Quels pays participent à cette croissance ?

 

Prenons pour exemple les Etats-Unis, où de sérieux changements furent constatés ; Grâce aux efforts de promotions et à l’amélioration de l’image du vin, la consommation annuelle de bière et de spiritueux par habitant, de plus de 21 ans, a baissé, tandis qu’en parallèle celle des vins, a progressé régulièrement. En 1990, la consommation annuelle moyenne par habitant, de plus de 21 ans, était de 9L, pour passer à 12,5L en 2007. Dans le même temps, la consommation de vins importés augmenta de 15 à 28%. D’après ces données, si ces courbes d’évolution, poursuivent leur chemin, dans la même direction et au même rythme, la consommation annuelle de vins pourrait avoisiner les 29 millions d’hl, d’ici 2012.  Ainsi les Etats Unis pourraient prendre la première place du podium, de la consommation mondiale.

 

Pour finir, voici un tableau, décrivant la consommation annuelle par pays :

 Tableau consommation mondiale du vin 2008


Bonne journée

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Vu dans la Presse...

Commenter cet article