Où en est notre œno-tourisme ?

Publié le 24 Juillet 2010

Région de Chinon 

Une étude menée, en 2001, déterminait que 67% des œno-touristes étaient des français.

Suite à une nouvelle enquête menée, en 2009, cette fois ils étaient 60%. On peut donc considérer, qu’il y a eu une petite progression des œno-touristes étrangers.

On constate que l’œno-touriste, en général, est un touriste qui possède des revenus aisés, avec un salaire net supérieur à 3000€ environ. Mais il existe quelque écart de statistiques d’une région à une autre…

En Vallée du Rhône, les premiers œno-touristes étrangers sont les Belges (11%), suivi des Anglais, des Américains et des Néerlandais (7% chacun). Tandis que la clientèle britannique représente 19% des œno-touristes étrangers en Vallée de la Loire.

Cette dernière enquête nous révèle également le prix moyen des dépenses en vins, lors d’une visite de cave, en Vallée du Rhône ; il est de 73.70€ ttc, soit 29% de moins que la moyenne nationale qui est de l’ordre de 104€ environ.

On observe également que d’une région à une autre, l’œno-touriste ne dépensera pas le même budget, pour diverses raisons (reconnaissance des AOC, prix moyen des AOC, volume acheté pour garder ou non…). En Vallée de la Loire, la dépense moyenne, lors d’une visite de cave est de 88€ ttc.

 

Atout France qui a réalisée cette enquête, auprès des œno-touristes en 2009, n’a pas encore communiqué la totalité de ces résultats, pour identifier les points forts et les faiblesses de notre œno-tourisme, ainsi que les profils de nos œno-touristes.

 

J’espère pouvoir prochainement, vous transmettre leur bilan complet sur l'œno-tourisme actuel en France

 

Suite, Où en est notre oeno-tourisme ?

 

Bonne journée à tous !

 

Région de Chinon

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Domaines et oeno-tourisme

Commenter cet article