Qu’est ce qu’un cépage ?

Publié le 21 Janvier 2017

Un cépage est une variété de plant de vigne, ou raisin.

La vigne réservée à la production de vin appartient à la famille botanique des Vitacées (plantes grimpantes, synonyme : Ampélidacées).

Cette famille comprend 10 genres, mais seul celui de “Vitis” est important pour le vin. Il existe 2 sous-catégories de “Vitis” : “Vitis Muscadinia” et “Vitis Euvitis”, ce dernier compte 36 espèces, dont le célèbre ‘Vitis vinifera” qui est à l’origine  des cépages qui donnent les meilleurs vins du monde. Son nom aurait été choisi par le naturaliste Carl von Linné, au 18ème  siècle.

On peut trouver d’autres variétés cultivées pour produire du vin, elles sont peu répandues et ne permettent pas toujours de réaliser des vins de qualité :

 

vitis_coignetiae.jpg

-         En Amérique du nord, (Etats Unis et Canada) il y a le Vitis Labrusca

-         En Chine, en Corée, et au Japon, il y a le Vitis coignetiae

-         Vitis riparia, Vitis rupestris, et Vitis berlandieri sont d'origine américaine. Parce qu’ils sont résistants au Phylloxera, ils servent de porte-greffe au Vitis vinifera

-         De même, des hybrides issus du Vitis candicans, originaire des marais du Mississippi, sont parfois choisis comme porte-greffe en raison de leur résistance dans les sols à teneur saline excessive.

 

Les cépages destinés au vin sont presque exclusivement des raisins à chair blanche, dont la couleur de peau varie.

 

Dans l'Antiquité, Pline l'Ancien avait identifié 91 cépages différents, et il estimait leur nombre à plus de 400.

« Vitis vinifera » semble originaire de Transcaucasie, mais c'est dans les régions chaudes du bassin méditerranéen, qu'il s'est plu ; développé et domestiqué par les premières civilisations.

Cette espèce comprend de très nombreuses variétés qui ont une tendance naturelle à se reproduire et à se croiser par pollinisation.

Depuis le début de la civilisation, les viticulteurs se sont évertués à maîtriser, ou à favoriser les croisements, cherchant à obtenir des cépages possédant de meilleures propriétés.

En 1802, Napoléon Bonaparte, était Premier Consul, et il décida de créer une pépinière dans le jardin du Luxembourg, qui devait recenser tous les cépages, existant en France. Il s’agissait sans doute, de l’un des premiers conservatoires des espèces de pieds de vigne.

De nos jours, la recherche de nouvelles variétés est effectuée par des laboratoires spécialisés, tandis que la reproduction des variétés sélectionnées est prise en charge par les pépiniéristes.

L'ampélographie a permis d’identifier quelques 5.000 cépages de façon certaine, mais il est très difficile de classer une infinité de sous-variétés, obtenues au hasard d'évolutions locales, ou au gré de sélections de plus en plus fines dans les laboratoires. Non seulement les croisements naturels, ou non, entre « Vitis vinifera » sont nombreux, mais ils existent également des croisements entre « Vitis vinifera et Vitis labrusca » et entre hybrides de « Vitis vinifera ».

Désormais le séquençage ADN peut intervenir pour améliorer nos connaissances sur l’origine des cépages et leurs parentés, mais la route est longue est parcourir…

 

 

Voir : Comment étudie-t-on les cépages ?

Où trouver les vins de cépages en France ?

 

Bonne journée

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Cépages français etc...

Commenter cet article