Retrait de la réglementation destinée aux « vins bios »

Publié le 18 Juillet 2010

stop bio regleSuite à l’abandon du projet de réglementation pour l’itinéraire de vinification dans le but de produire des « vins bios », le Commissaire européen à l’Agriculture a déclaré, en juin : "Les conditions pour l'instauration de ces nouvelles règles ne sont pas réunies dans une majorité d'Etats membres. Je ne suis pas prêt à accepter un compromis sur les standards biologiques qui enverrait un mauvais signal aux consommateurs sur l'importance que la Commission attache à la politique de qualité. J'espère que l'industrie et la recherche pourront faire des progrès et que la Commission pourra revenir avec une proposition".

 

Pendant plusieurs mois, le comité permanent de l’agriculture biologique a essayé de présenter un projet qui satisferait tout le monde ; bien évidemment aucun consensus ne put être trouvé entre les états membres, c’est pourquoi le projet fût laisser de côté. Il n’est pas abandonné, mais il doit être réétudié, retravaillé.

Il semblerait que le principal sujet de conflits, était la question des sulfites.

Basé sur une étude indépendante (Orwine), étaient proposées plusieurs modifications :
- une limite plus basse pour la teneur en sulfites que pour les vins traditionnels : la Commission proposait une teneur maximale de 100 mg/l pour les vins rouges secs biologiques (-50 mg/l comparé aux vins "normaux") et 150 mg/l pour les vins secs blancs et rosés (-50 mg/l). Pour les vins non secs (plus que 5 g sucre), la Commission proposait seulement une diminution de 30 mg/l comparé aux niveaux maximaux fixés par l'OCM vin.
- une liste plus réduite que pour les vins conventionnels des additifs autorisés et des aides au traitement autorisés
- ne pas autoriser 5 pratiques œnologiques et réduire l'utilisation de trois autres.

Cependant, de nombreuses pratiques œnologiques autorisées, ou en vue de l’être, dénotaient dans la conception idéologique du « vin bio », aussi il n’y avait pas que la proposition de modification des dosages de sulfites, qui posait un problème pour harmoniser le projet, auprès des tous les états membres.

 

Pour voir le projet initial : cliquez

 

Bonne journée à tous !

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Vu dans la Presse...

Commenter cet article