Vin cuit, et cuite...

Publié le 2 Avril 2013

En œnologie, un vin cuit est un vin doux obtenu par un chauffage qui concentre le moût avant sa fermentation. En dégustation, « goût de cuit » a des sens variés selon les auteurs : certains l’appliquent à des vins issus de raisins trop mûrs, d’autres à des vins qui ont un goût indu de vin cuit.

Mais dans l’imaginaire, le vin est toujours de l’ordre du cuit : parce qu’il est une substance chaude née du feu solaire ; parce que la fermentation le fait bouillonner ; et parce qu’il est le produit d’une élaboration complexe analogue à la cuisine.

« Ayant du feu, le vin finit par cuire le buveur ».

Cuit signifie ivre pour l’homme, depuis le 17ème siècle. Au 19ème apparaissent la cuite pour nommer l’ivresse, ainsi que l’expression « se cuiter ».

 

Voir : Vin doux naturel  que l'on appelle à tort vin cuit

 


Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Tout et rien...

Commenter cet article