Vin soufré...

Publié le 26 Août 2015

Lorsqu’on dit d’un vin, qu’il est soufré, on veut signifier qu’il a été trop soufré par méchage, puisqu’il sent le soufre au nez, en bouche, ou les deux. Le méchage consiste à faire brûler des mèches soufrées dans les fûts pour les stériliser. Cet usage du soufre remonte à l’Antiquité. Un vin trop soufré peut provoquer des maux de tête, voire des brulures d’estomac.

La détection de l’odeur ou du « goût » de soufre dans un vin n’implique pas forcément un surdosage, avec les conséquences désagréables, vu précédemment.

Voir : "Quoi, Comment? du SO², dioxyde de soufre dans le vin..."

 

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Dans le Chai - Oenologie...

Commenter cet article