Une activité oeno-touristique, Participer aux vendanges !

Publié le 14 Juin 2015

Une des offres quevendange1 je trouve très intéressante et que je recommande, est la participation aux vendanges… De nombreux domaines proposent de venir découvrir la vigne et la vinification à cette occasion.  C’est un excellent moyen d’aller à la rencontre du vigneron, mais aussi de passer un grand moment de convivialité et de partage. C’est « bon enfant », comme on dit.

Globalement, le déroulement de la journée est :
  -Petit déjeuner ensemble (optionnel)
  -Vendanges dans les vignes pendant 1h ou 2h
  -Retour au chai, pour éventuellement assister au    pressurage
  -Déjeuner
  -Après-midi, Visite du domaine, dégustation des    vins…

L’offre peut varier, avec ou sans petit déjeuner, la durée des vendanges peut être plus ou moins longue, certains domaines mettent en place des ateliers spécifiques liés à la découverte de leur métier, par exemple de la tonnellerie, activité complémentaire du vigneron,  parfois aussi vous découvrirez ce qui se passe au chai plus en détail, pour vinifier le vin…

Toujours est-il, que ces offres n’ont un intérêt pour vous que si elles sont gratuites, ou que vous ne payez que la nourriture et encore...

Gardez à l’esprit, que cette offre est commerciale, pour le vigneron. Son but est bien et bien de gagner des clients et de les fidéliser.

Aussi, il doit investir des moyens et du temps, pour partager et vous offrir, plus que vous ne lui donnerez, dans le cadre de l’offre commerciale, j’insiste sur ce point.

Normalement, pour récolter ce raisin, il aurait dû payer des vendangeurs. Donc ce n’est pas à vous, de le payer, pour qu’il vous fasse participer à son travail.

                  vendange2

Je le dis clairement, parce que j’ai vu des tarifs allant de 60€ à 150€ par personne, pour que les gens viennent vendanger une "journée", et je me suis sérieusement demandée, si les gens étaient crédules, au point de payer pour aller rendre service.

D’autre part, il faut tenir compte du fait, que vous vous déplacez et que vous payez également votre logement, des frais qui se rajoutent et qui font qu’au total votre petite découverte vitivinicole, peut être assez couteuse…

J’ai découvert ce type de rencontres, hors offre commerciale, et j’ai trouvé cela génial… Quand j’ai préparé mon diplôme de sommellerie, j’ai effectué un stage de vendanges. Je l’ai choisi en Alsace. Et le vigneron, chez qui j’étais, m’a épaté. Je n’imaginais même pas que ce genre de choses puisse exister, avant de rencontrer cet homme.

Le week-end, il proposait à certains de ses clients ou à de simples visiteurs du moment, de venir vendanger dans les vignes. Ca marchait à tous les coups, ils acceptaient et la seule contrepartie était de les nourrir le midi et le soir.

vendange3Le déjeuner se déroulait dans les vignes et le soir nous mangions chez lui au domaine, et il nous ouvrait des flacons de sa cave personnelle… Les repas étaient préparés par une cuisinière alsacienne, qui était un vrai cordon bleu, une cuisine digne des « grands chefs ».

J’en garde un souvenir extraordinaire, parce que les clients avaient donné de leur personne, entre 4 et 6 heures de vendanges, donc c’est vraiment du travail, et le vigneron donnait tellement de sa personne tout le long de la journée, que l’échange était réel. D’autre part, nous étions une vingtaine de personnes, ce qui fait que nous avons tous fait connaissance.

J’ai vu que certains vignerons recevaient une trentaine de personnes jusqu’à un millier, en un week-end, je ne vois pas comment on peut accorder le temps nécessaire aux gens pour un partage de qualité, quand on fait de  la « rencontre de gros ».

Ce vigneron alsacien n’a pas créé d’offre commerciale, et ce n’est toujours pas le cas, depuis une dizaine d’années que je le connais, parce qu’il a développé sa clientèle de particuliers. Il donne de sa personne, générosité, partage, discours non commercial... Cela touche ses clients, droit au cœur, qui lui sont très fidèles et qui sont ces meilleurs ambassadeurs, pour ne pas dire commerciaux.

Ces clients savent qu’à chacune de leurs visites, ils seront reçus comme des amis et cela n’a pas de prix. Alors c’est sur que cela demande du temps et de l’énergie, d’être présent et attentif à ses clients, mais le vrai service c’est ça ! Et ça marche !

 

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Domaines et oeno-tourisme

Commenter cet article

Emilie Merienne 03/08/2015 14:51

Je pense que c'est la responsabilité civile qui entre en ligne de compte ; il s'agit d'une demi-journée voire d'une journée maximum dans l'exemple du vigneron alsacien. Il me semble qu'on a encore la liberté d'aller aider quelqu'un de notre propre chef et d'être responsable de l'activité qu'on pratique.
Il faudrait prouver que vous travaillez et cela pourrait même passer pour du travail dissimuler, pour passer sous la règlementation du travail, mais les touristes ne travaillent pas, ils viennent découvrir un métier, il font les vendanges dans le cadres d'une activité loisir, ils ne sont soumis à aucune obligation de résultat, ils vont à leur rythme, ils font ce qu'ils peuvent et ce qu'ils veulent, ils peuvent s'arrêter si ils le souhaitent, donc ils faut relativiser tout ça...Je ne sais pas si ma réponse vous conviendra...

Mélodie 02/08/2015 15:18

Bonjour,
je trouve votre article très intéressant et je partage tout à fait votre avis sur la gratuité de l'offre, mais n'y a-t-il justement pas un problème avec ça concernant la sécurité des visiteurs et la législation sur le travail durant les vendanges ?
Si il devait y avoir un contrôle chez la personne chez qui vous êtes allée, serait-il en règle ?
Les personnes avec qui j'avais pu en discuter m'ont indiqué que le fait d'en faire des offres commerciales, avec un contrat, réglaient justement le problème..