Quand l'excellence disparait !

Publié le 7 Janvier 2016

Bonjour à tous !

Je suis plutôt de nature optimiste, je préfère voir le verre à moitié plein au verre à moitié vide et je n'arrive pas à positiver mes dernières expériences culinaires en ce début d'année.

Pendant les fêtes, j'ai eu la chance de partager quelque bon repas dans des restaurants dits "gastronomique" et je suis triste et déçue d'avoir le sentiment que notre excellence disparait encore et toujours...

J'ai conscience d'être une cliente plus exigeante que la moyenne, déformation professionnelle oblige, je suis pointilleuse, attentive et quand l'addition est (très) importante, je ne cesse de chercher ce qui justifie le prix. Autant dire que tout doit être impeccable et irréprochable, sinon mes critiques seront sévères.

Je ne citerai pas les établissements où j'ai mangé, parce que mon but n'est pas de leur faire de la (mauvaise) pub, mais je me sens vieille, avec l'envie de "parler d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître" et ne connaîtront certainement pas/plus.

J'ai appris mon métier, il y a près de 17 ans, ça commence à faire hein ? :-) et la gastronomie de luxe m'a toujours émerveillé, j'ai conscience que c'est un privilège que de pouvoir y manger de temps en temps.

J'ai découvert ces établissements quand j'avais peut être 12 ans, ma mère avait réservé à la Tour d'Argent pour mon anniversaire et j'en garde un souvenir paradoxal ; j'étais à la fois terriblement impressionnée (pas l'habitude bien sur) trop de serveurs, trop de silence, trop de froid, oui l'ambiance était glaciale, et à la fois ravie de cette chance, de ces mets savoureux et du gâteau fait sur-mesure pour l'occasion, avec les bougies et tout et tout,.. Ça pour le coup ça dénotait un peu dans le restaurant. Par la suite, une fois par an à l'occasion de mon anniversaire, ma mère m'emmenait dans un restaurant gastronomique. On pourrait croire que c'est ce qui m'a fait choisir mon métier, pourtant je n'y ai jamais pensé lorsque j'ai choisi mon orientation professionnelle, ou alors c'était inconscient.

Pour en revenir à ce que je souhaitais exprimer, j'ai connu ce service d'excellence, il y a déjà plusieurs années, en tant que cliente et dans les coulisses lorsque j'exerçais encore en restauration, et je trouve que ce n'est plus ce que c'était... A moins que cela soit mon regard qui se soit aiguisé et durci, la qualité de la cuisine n'est pas impeccable, en tout cas pas à la hauteur (100€/pers.) et le service reste imprécis, étourdis à améliorer sans aucun doute. Je vais être sévère avec nos patrons, mais pourquoi n'arrivez-vous pas à avoir du personnel qualifié et compétent ? Où est le personnel de qualité ? Pour avoir moi-même quitté la restauration, j'ai tendance à supposer que soit il est à l'étranger, là où il est valorisé et mieux payé, soit il a démissionné du secteur. Et la conséquence est évidente, la qualité de notre savoir-faire en pâtit, baisse et je trouve ça malheureux, parce que les prix, eux, ne baissent pas !!!

La clientèle aussi auraient-elle baissé en qualité ? du moins en exigences ? Je me le demande, c'est une possibilité, après tout les nouveaux riches viennent souvent de milieux peu aisé et sans jugement de ma part, ils manquent peut être d'éducation, de savoir-vivre et sont plus facilement impressionnés par ce qui brille, que celui qui connaît et est habitué. Je ne fais le procès de personne, je m'interroge, j'observe et je n'aime pas trop ce que je vois. Ça ne me rend pas fière de ma profession et de notre beau pays.

La restauration, comme le vin et bien d'autres choses baissent en qualité, j'aimerai qu'on me donne un exemple de mieux et si possible sans que cela sot au détriment d'autres choses, ça me ferait plaisir !

Alors ce n'est pas très positif comme sujet, mais avoir encore quelques coups de gueule et l'envie de s'élever en ce monde me semble bien positif !

Voilà c'était mon discours de vieille rabat-joie XD, mais je vous assure que je sais aussi voir le bon coté des choses !

Bien à vous...

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Tout et rien...

Commenter cet article

sebastien H. 07/01/2016 11:56

Merci Emilie pour cet article.
Je reçois maintenant les alertes de vos post je vais pouvoir vous suivre !

solmajeur 07/01/2016 14:15

zut, je ne voulais pas répondre, mais simplement publier ...

solmajeur 07/01/2016 14:14

Excellent article ... Très simple, il montre du doigt la décadence dans laquelle nous nous enfonçons chaque jour davantage. Merci de mettre votre compétence au service de cette révolte.