Le cépage Mourvèdre...

Publié le 30 Juillet 2013

MourvèdreHistoire :

Nous possédons peu de données sur l’historique de ce cépage, toutefois il semblerait qu’il nous vienne d’Espagne. On lui suppose une similarité, ou un lien avec le cépage espagnol Mataro, très cultivé en Espagne, originaire plus spécifiquement de la Catalogne. Pour les américains, la Mataro est le Mourvèdre.

Son nom français pourrait être un dérivé du nom de la commune Murviedro, située dans la province de Valence.

Pendant longtemps également, on a pris le Monastrell, autre cépage espagnol, pour du Mourvèdre, mais d’après les récentes études sur l’ADN des cépages, ces deux cépages ne seraient pas apparentés.

On ne sait pas depuis quand il est cultivé en France. J’ai trouvé certaines sources qui affirmaient sa présence depuis au moins 4 siècles, mais sans plus de précisions.

La seule certitude que nous ayons est qu’il fût toujours cultivé dans le Sud, Sud-est de la France et que ses surfaces de productions étaient beaucoup plus vastes avant la crise Phylloxérique.

 

Depuis 2002, un Conservatoire du cépage Mourvèdre fût créé pour préserver sa diversité et mettre en place une espèce de réservoir génétique.

Le Conservatoire est implanté au sein de l’AOC Bandol, sur la commune de Saint-Cyr. La superficie couvre environ 0,8 ha. Cette surface permettrait l’accueil de 300 clones.

C’est la Chambre de l’Agriculture du Var, qui prospecte les différentes parcelles, pour recueillir les « individus ». Pour se faire, dans un premier temps, les bois des individus sont prélevés, assainis, puis implantés dans la parcelle. Leur recherche porte sur l’ensemble de la variété et non seulement sur les « individus qualitatifs ». Le but est de retrouver des souches non encore identifiées. Elles peuvent provenir aussi bien de France que de l’étranger.

Actuellement, ils ont déjà abouti à l’identification de 101 individus.

A terme le Conservatoire souhaite mettre tous les résultats de ses recherches au service de la viticulture. C’est en quelque sorte, déjà chose faite, puisqu’en 2008, FranceAgriMer a reconnu le Conservatoire de biodiversité du Mourvèdre comme « Vigne Mère de Greffons ». Ainsi 3 pépiniéristes agréés ont déjà prélevé des bois, dont ils diffuseront les premiers greffés-soudés vers 2011.

 

Caractéristiques :

La particularité de ce cépage est son débourrement très tardif, ainsi que sa maturité. Pour atteindre cette dernière, qui est assez lente, il a besoin de beaucoup de chaleur et de lumière sur une longue période. C’est un plant vigoureux, qui s’adapte bien aux sols pauvres et qui supporte les vents du sud. Ses rendements peuvent être très élevés, aussi il exige une bonne maitrise de la taille. Il est sensible au Mildiou et à l’Oïdium, mais résiste bien à la pourriture grise, grâce à l’épaisseur de sa peau.

 

Descriptif :

Ses grappes compactes sont moyennes à grandes, de forme coniques, étroites, et parfois ailées. Ses baies sont moyennes, sphériques, avec une pellicule épaisse, noir bleuté. Leur chair est fondante avec une saveur âpre.

 

Zones de production :

En France, l’appellation qui le met le plus en valeur est Bandol, où il doit être utilisé à 50% minimum. Vinifié uniquement en assemblage, dans les AOC, on le retrouve majoritairement sur les appellations de Provence, de la Vallée du Rhône sud, et du Languedoc-Roussillon…

Il est également cultivé aux Etats-Unis et en Australie…

Les Mourvèdre californiens, les plus reconnus, sont ceux des Domaines Bonny Doon, Ridge Vineyards et Cline Cellars.

 

Synonymes :

Alcallata, Alcayata, Alicante (en Andalousie), Arach Sap, Balzac (en Charente), Balthazar, Balzar, Beausset, Beneda ou Benadu, Béni Carlo (en Dordogne), Bérardi, Bod, Bon Avis, Buona Vise, Casca, Catalan (dans les Bouches-du-Rhône), Cayata, Caymilari Sarda, Charmet, Clairette Noire, Damas Noir, English Colossal, Espagnen (Ardèche), Espar (Hérault), Esparte, Estrangle-Chien, Flouron, Flouroux, Garrut, Gayata Tinta, Karis, Negralejo, Negré trinchiera , Négrette, Negria, Négron, Neyron, Macalu, Maneschaou, Marseillais, Mataro, Maurostel, Mechin, Minustrello, Menudo, Mourvède, Mourvedon, Mourvèdre Espar, Mourvégé, Mourvégué, Mourvès (en Provence), Piémontais (Vaucluse), Pinot Fleri, Plant de Lédenon, Plant de Saint-Gilles (Gard), Reina, Ros, Rossola Nera (Corse), Spar, Tintilla, Tinto, Tire-droit (Drôme), Trinchiera, Valcarcelia, Verema, Veremeta, Vereneta

 

Voir : Autres cépages

Bonne journée

 

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Cépages français etc...

Commenter cet article

Jeanne 10/08/2016 07:41

Merci a vous pour ces explications qui nous font decouvrir le mouvedre , l apprecier,et nous surprennent . A degustersous forme de rosé avec un plat qui j appelle Raie au senteur de l été :)
Belle journée