Les jambes ou larmes du vin

Publié le 10 Mars 2013

On appelle jambes les traînées que le vin laisse sur les parois du verre, quand on l’y fait tourner. Elles sont fonction du degré d’alcool et de la quantité de glycérine ou glycérol. Elles nous parlent de la viscosité du vin.

Les jambes sont également appelées larmes.

Autre synonyme : chapelet, très peu employé de nos jours.

Pour la petite histoire : le Docteur Paul Ramain, auteur d’ouvrages sur le vin, disait des Graves rouges que « dans un verre de cristal, ils pleurent des larmes de sang, ou égrènent un chapelet de rubis ». (Les grands vins de France)

Le Lacryma Christi (vin italien), dont le nom, en latin, signifie « larme du Christ », est récolté sur les pentes du Vésuve. On raconte que le Christ, contemplant Naples du sommet du volcan, aurait pleuré sur sa dépravation, et que de ses larmes aurait germé une vigne. Mais selon une autre version, c’est la mauvaise qualité du vin qui lui aurait arraché ses pleurs…

 

En conclusion, les larmes sont l’une des observations réalisées pendant la phase visuelle de l’examen du vin. On lui accorde généralement peu d’attention, du fait de son interprétation douteuse.

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #La Dégustation

Commenter cet article