Le négoce de vins...

Publié le 15 Février 2012

Le négoce est régulièrement cité de-ci de-là, et même si cela ne nous est pas inconnu, nous ne sommes pas toujours surs de bien comprendre ce que c’est.

Alors j’avais envie d’éclaircir un peu la vision que l’on a sur le négoce.

 

Aussi bien accusé qu’encensé, le négoce et les négociants en particulier sont souvent montrés du doigt, parfois pour de « bonnes actions », mais assez souvent comme responsables  de tous les maux du vin…

Alors je dirai oui et non…Le problème vient sans aucun doute, du manque de transparence, et de clarté de cette activité. C’est compliqué, vous allez pouvoir le constater par vous-même.

Moi-même, je ne comprends pas tout.

 

Rien n’est tout blanc ou tout noir. Le négoce en soi n’est ni positif ni négatif, c’est plutôt la manière dont s’en servent les hommes, qui reflétera une image sérieuse ou abusive.

 

Alors commençons par définir l’activité de négoce :

Le négociant, peut être vigneron, c’est une possibilité qui n’est pas une obligation.

Il a la possibilité d’acheter des raisins ou du vin en vrac ou des cuvées vinifiées par un vigneron, suivant qu’il souhaite le vinifier ou non. Il commercialise donc des vins, dont il n’a pas cultivé le raisin et parfois dont il n’a pas réalisé le vin.

Pour exercer cette activité, il faut avoir un statut juridique qui autorise le négoce (négociant).

 

Aujourd’hui il existe deux genres de négociant :

Le premier genre est celui qui exerce uniquement une activité de négoce, et qui n’est pas vigneron ou propriétaire-récoltant.

Il utilisera un nom de marque pour diffuser ses produits, ou conservera le nom du domaine auquel il aura acheté le vin, mais précisera qu’il l’a sélectionné, et qu’il le commercialise, puisqu’il ne possède pas de domaine viticole.

 

Le second genre est celui qui avant d’être un négociant, est un propriétaire-récoltant.

C'est-à-dire qu’il est vigneron, et qu’il souhaite faire du négoce, dans le but d’augmenter sa production pour diverses raisons.

 

La question qui peut nous venir à l’esprit est : comment savoir, au minimum, à titre indicatif, si un vin est un vin de propriété ou de négoce ?

 

J’ai été faire une petite observation sur les bouteilles que j’ai à la maison et pour les indications telles que : « vigneron à, viticulteur à, propriétaire-récoltant à, vigneron-récoltant à », cela signifie que les vins sont produits par des vignerons "propriétaire-récoltant".

 

Lorsque qu’il est noté, « mis en bouteille par, suivi du nom d’une personne ou d’une société », je vous avouerai ne pas savoir à quoi cela correspond exactement, est-ce du négoce ou non ?

 

« Mis en bouteille à la propriété, ou au Domaine, ou au Château », signifie que le vin commercialisé a suivi toute son évolution, à la propriété, par contre est ce que la commercialisation est effectuée par la propriété ?

 

Lorsqu’il est inscrit « négociant à », là, l’indication est claire…

 

Parfois, nous lisons « récolté, élevé et mis en bouteille par », cela signifie que c’est un vin de propriété.

Et quand nous lisons  « vinifié, élevé et mis en bouteille par », cela signifie que c’est un vin de négoce.

En général, les vignerons « propriétaire-récoltant » le revendiquent, puisque cela est plutôt reconnu, comme une indication qui donne de la valeur ajoutée au produit.

 

Ceci-dit, si cela n’est pas noté, mais qu’il n’est pas inscrit non plus « négociant », faut il en conclure que ce vin est issu du négoce, pas sur.

 

J’ai également vu, « mis en bouteille à la propriété, sélectionné par … », ici, nous comprenons que le « sélectionné par » est celui qui a également commercialisé le vin, donc le vin est du négoce, mais le négociant c’est contenter d’acheter la cuvée au propriétaire en l’état. Donc c’est un vin de propriété, vendu par un négociant.

 

Brièvement, vous pouvez aussi rencontrer des vins issus de caves coopératives, il sera noté : « Cave, Cave coopérative, Union de vignerons, Maitres vignerons… »

 

Voilà tout ce que j’ai relevé, je crains que mon éclaircissement soit limité, mais bon on a quand même un peu avancé.

 

N’étant pas satisfaite de ces recherches, je vais poursuivre pour trouver de meilleures réponses et vous apporter des informations complémentaires et plus explicites surtout.

 

A suivre : "Quelle est l'importance du négoce, en France?"

 

Bonne journée


Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Règlementation et le Vin

Commenter cet article

Bertrand 31/01/2009

Bravo pour ce blog !
Amateur de vin (avec un petit a), je suis en train de chercher de l'actualité théorique et régulière sur ce domaine (pour la dégustation, ca va, mais aucun conseil n'est de trop dans ce domaine) ; car j'ai pour projet d'ouvrir une librairie cave à vin dans une petite commune de bretagne. Tous les sites que je trouvais jusqu'ici sont assez classiques, reprenant de l'info économique dont au final je n'ai que faire... Mais votre blog est exactement ce qui peut m'aider à comprendre l'environnement du vin (notamment les quizz) avec un langage simple, clair et agréable. Bref, c'est bien fait et ça ne se "la joue pas" comme on dirait dans mon environnement proche ;))
Alors bravo Emilie, et continuez.

Equipe hit-blogs.com 01/02/2009

Bonjour,

Nous avons remarqué votre espace qui ne manque pas d'intêret, nous aimerions vous compter parmis nos sites référencés et vous proposer notre logo qualité.
Service gratuit.

Enregistrez vous :

http://www.hit-blogs.com/

postmaster@hit-blogs.com

Merci de votre attention

NB: Site proposé par vos visiteurs

Philippe MARGOT 01/02/2009

Excellent sujet qui met bien en évidence le manque de précisions sur certaines étiquettes pour pouvoir remonter avec certitude à la source de ce qu'on a dans le verre.
Triant des étiquettes, j'ai trouvé encore quelques formulations :
"Propriétaire-Eleveur - mis en bouteille au domaine (Daumas-Gassac)"
"Propriétaire-Récoltant..., Elaboré par Champagne Gatinois"
"Vinifié et mis en bouteilles par (Verget)"
Vigneron-Récoltant - Elaboré par Nicolas Bonnet et mis en bouteille par la Cave de Genève"
De plus en plus je suis favorable à "Mise en bouteilles" avec un s final, qui paraît plus logique - Il n'y en a pas qu'une seule lors d'une mise ?

Philippe MARGOT 05/02/2009

La panne signalée ce matin était de courte durée. C'est reparti !

Jules - Oenovino 16/02/2012

Et la mention sur la capsule congé (ou capsule CRD) ne serait-elle pas suffisante ?
Sur la Marianne située en haut du goulot :
R pour récoltant, N pour négociant et E pour entrepositaire agréé...
Bien cdlt,

http://www.poweredsem.com/ 01/09/2014

I am a businessperson my dad said to me once that we should update about everything in the market always to survive in the market. So I am switching to wine industry. Hope this will give me a good fortune in my business.