Dégustation découverte, Vin de Cannes...

Publié le 3 Août 2009


Bonjour à Tous,

Une de mes connaissances a souhaitée me faire découvrir le domaine : l’Abbaye de Lérins, dirigé par des Moines.

Leur vignoble fait 8 ha, et ils produisent différents vins blancs et rouges.

Aujourd’hui, j’ai ouvert :

Vin de Pays de la Méditerranée 2007, Cuvée Saint Salonius, cépage Pinot Noir, Domaine l’Abbaye de Lérins.

Analyse olfactive :

Dés que l’on met le nez dedans, on sent le maquis, la chaleur écrasante d’un soleil estival, et des notes de cacao et de torréfaction, dominantes.

La couleur est annoncée, nous sommes en présence d’un vin du Sud, costaud et généreux.

Je lui regrette son coté « acétone », assez marqué…

Analyse gustative :

En bouche : une attaque assez franche, des épices, des fruits noirs déjà cuits, de la réglisse… C’est rond, peu charnu, un peu gras et ça donne chaud…

Avis sur le vin :

Globalement, ce vin est friand et surtout généreux.

Avis personnel :

Il ne me touche pas. Les notes secondaires me dérangent pour un vin de 2007. Cela manque de squelette à mon goût. Je suis assez décontenancée de cette matière avec peu de chair, sans tanins, qui lui permettraient de tenir debout bien droit. Le fût masque complètement la nature subtile du Pinot Noir. L’alcool domine, ce qui donne une amplitude disproportionnée, par rapport au corps.

A l’aveugle, je serai bien incapable de retrouver le pinot noir sur ce vin. Je lui trouve trop d’alcool, pas assez de matière, pas assez de structure.

Conclusion, il est déséquilibré, pour moi.

Température de service :

Je l’ai gouté un peu trop chaud, alors pour déguster, ça a l’avantage de dévoiler les défauts. Pour vous consommateur, il faut le boire à température de cave, soit 15-16°.

Conseil accord met et vin :

Je le déconseille avec des plats riches en sauce, vous ne vous lèveriez plus de table. A boire, avec des plats simples, type rôti, grillades…

Conseil de garde : à consommer dés maintenant, ce vin ne peut vieillir correctement.

Mon commentaire personnel pourrait en dissuader plus d’un d’essayer ce vin, mais gardez à l’esprit que mes goûts ne sont pas les vôtres et que même si je ne consommerais pas ce vin, il est susceptible de vous plaire à vous, et c’est ça le plus important !

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Vins goutés...

Commenter cet article