Goût de bois ou arôme boisé ?

Publié le 2 Mars 2014

L’expression « goût de bois » a des acceptions contradictoires. Certains l’emploient en mauvaise part pour désigner le goût, transmis pendant l’élevage, par des fûts de chêne défectueux, qu’on appelle aussi « goût de fût ». Pour d’autres le « goût de bois » est celui que donnent les fûts neufs ; le vin est boisé, et on y reconnaît l’arôme du fût de chêne. A savoir que désormais l’arôme peut être originaire de l’élevage en fût, ou de l’infusion de copeaux de chêne, dans le vin.

 


Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Dans le Chai - Oenologie...

Commenter cet article