Le vin vert...

Publié le 21 Octobre 2014

La couleur d’un vin blanc pâle peut tirer sur le vert. Mais vert qualifie aussi, depuis le 14ème siècle, un vin à l’acidité forte et dure, comme un fruit vert, pas assez mûr. Au 17ème, Richelet et Antoine Furetière appellent vert ou verdelet, un vin qui n’est pas encore à maturité et qui doit vieillir pour perdre son acidité. Ce caractère se nomme la verdeur, qu’il ne faut pas confondre avec le « goût de vert » ; il s’agit d’un goût d’herbes ou de feuilles dû à un pressurage excessif ou à un manque de maturité du raisin. Une expression d’Antoine Oudin au 17ème siècle disait d’un vin rouge trop acide : « le vin est bon à faire des rideaux : il est vert et rouge ».

 


Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #La Dégustation

Commenter cet article

Boursot 30/10/2014 12:22

Je viens de découvrir votre blog et je dois dire que ce mélange vin/conscience est particulièrement agréable ! :)

Merci au passage pour cet article qui résume à merveille ce qu'est le vin vert.