L’étiquette qui mesure un verre de vin !

Publié le 4 Janvier 2011

m.vins.jpgMvins, société de négoce, qui existe depuis 2000, vient de lancer son nouveau concept « Bordeaux Vin au verre ».

Il s’agit d’une bouteille de vin de Bordeaux, dont l’étiquette a la caractéristique de vous indiquer la mesure de 5 verres de 15cl pour Bordeaux 1/5 et de 6 verres de 12.5cl pour Bordeaux 1/6.

Ainsi, il suffit d’observer la bouteille, pour savoir combien de verres ont été servis, et combien il en reste éventuellement.

La question qui se pose est : ce procédé est-il destiné aux restaurateurs ou aux clients ?

L’article du  Journal de l’hôtellerie, où j’ai découvert ce concept, nous explique que ce système avantagera les deux parties, puisque le restaurateur pourra laisser la bouteille sur table, et les clients pourront se servir la bonne quantité de vin.

Personnellement, je me dis que le service du vin est déjà peu qualitatif, en dehors de la restauration gastronomique, mais là très clairement, il n’y a plus de service du tout, on pose la bouteille et on laisse le client faire…

J’y vois un deuxième inconvénient, quand la bouteille est penchée pour servir le vin, nous ne savons pas du tout si la quantité versée correspond à la dose précise d’un verre ou non ; nous découvrons la dose servie qu’après avoir reposé la bouteille, alors  que se passe-t-il si on a servi un peu trop, ou pas assez de vin, bref…

Donc j’adore le marketing, il peut être un outil formidable, mais là quand même, cela manque quelque peu de réalisme…

Je suis sure que cette initiative fera parler de mvins et sans doute, est-ce ce qu’ils souhaitent, mais leur idée ne sert pas à grand-chose, sous les arguments qu’ils expriment. D’autre part, la mesure Bordeaux 1/5 me semble inadaptée, puisque si l’on sert un verre de 15cl de vin, on est au dessus des contenances habituelles considérées pour connaître notre consommation d’alcool journalière. Déjà que lorsque l’on recommande au maximum 2 verres de vin par jour pour une femme, ou 3 pour un homme, ces recommandations sont basées sur un verre de vin de 12cl à 11-12° d'alcool, alors qu’il est très rare de trouver des vins en dessous de 12.5° d'alcool. Si en plus nous augmentons les quantités au verre, il ne faut pas s’étonner après que l’Etat fasse de la répression, quand la profession ne fait pas d’efforts pour proposer des offres où chacun y retrouve son compte, tout en respectant une certaine éthique. Pour le Bordeaux 1/6, on est limite, la quantité d’un verre est de 12.5cl au lieu de 12cl.

On constate très clairement qu’il y a une grande bataille qui se joue sur l’étiquette, chacun essaye de sortir du lot, de se faire remarquer grâce à l’étiquette, mais je crois que l’on devient débile… Le pire, c’est que je suis sure que des restaurateurs se laisseront convaincre d’acheter ce vin, juste à cause de cette histoire d’étiquette, oubliant d’évaluer le contenu, oubliant de tester l’usage…

Je ne sais pas si ce produit sera proposé au grand public, par le biais de la grande distribution… Si c’était le cas, qu’en penseriez-vous ?

 

Bonne journée

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Vu dans la Presse...

Commenter cet article