Mutation du cépage Melon de Bourgogne

Publié le 20 Juin 2013

Tout commence en 1995, lorsqu’un vigneron du Pays Nantais, producteur de Muscadet, observe un curieux phénomène dans l’une de ses parcelles de Muscadet ou Melon de Bourgogne.

 

Ce cépage est blanc et il est le seul à être autorisé pour l’appellation « Muscadet ».

 

Il a découvert sur l’un de ses ceps, qu’un bras (ou sarment) portait des raisins noirs, tandis que les autres bras sont blancs.

Ce pied fut observé particulièrement et il attendit de voir si ce phénomène se reproduirait dans le futur.

 

En 1999, la décision fût prise de reproduire des sarments issus du bras de raisins noirs, pour planter par la suite une quarantaine de pieds.

 

Alain Poulard, technicien de l’Institut de France de la Vigne (IFV) de Nantes a suivi de près cette découverte. D’après lui ce phénomène est une mutation spontanée du cépage.

Ce dernier étant né du croisement du Gouais blanc, vieux cépage qui n’est plus cultivé et du Pinot Noir, il semblerait que ce Muscadet ou Melon « Noir » ne soit qu’une résurgence de son père Pinot.

 

Melon noirDes pieds de ce cépage noir ont été confiés à l’ENTAV* pour analyses.

*(Etablissement National Technique pour l’Amélioration de la Viticulture)

Les résultats ont confirmé qu’il s’agissait bien du cépage Melon, d’autant plus que le feuillage est identique.

 

L’IFV envisage de planter 2 parcelles de 20 ares pour expérimenter ce cépage en essayant différentes vinifications (rouge, rosé, effervescent…) afin de déterminer son potentiel.

 

En parallèle des ces recherches, ce sont réunis, une douzaine de vignerons pour obtenir la reconnaissance et l’inscription au catalogue de ce cépage. Il est peu probable qu’ils les obtiennent avant 2015, mais on ne sait jamais…

Toujours est-il que ce cépage ne bénéficie pas encore d’un nom officiel.

 

Affaires à suivre…  Bonne journée à Tous

 

 

Voir : Autres cépages

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Cépages français etc...

Commenter cet article