Vin moisi...

Publié le 23 Mars 2016

Le verbe moisir vient d’un terme de l’œnologie latine : mucere (moisir) ; il s’appliquait à un vin atteint de la maladie de la graisse, que l’agronome romain Columelle appelait mucor (moisissure). Aujourd’hui on nomme « goût de moisi », celui qui est dû à une vendange pourrie, par la pourriture grise par exemple, ou à des fûts mal entretenus.

 

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #La Dégustation

Commenter cet article