Le service du Champagne

Publié le 30 Avril 2012

Ce mois-ci dans le magazine La Vigne, un article nous informe qu’il faut servir le Champagne en tenant la flûte inclinée, pour limiter la perte du dioxyde de carbone dissous, soit limiter le perte des « bulles ». Personnellement, cela me semblait évident, mais apparemment pas ; il dénonce les restaurateurs qui ne savent pas, ou ne font pas l’effort, de servir « correctement » le Champagne ou plus largement les vins effervescents. D’un côté, j’ai envie de dire que cela me surprend, qu’il remette en cause la profession dont je suis issue, d’un autre côté je suis la première à constater régulièrement que les restaurateurs sont mal formés, voire incompétents concernant les connaissances et le service du vin, donc finalement je veux bien croire qu’ils soient nombreux à faire n’importe quoi…

 

Sans m’étaler davantage, voici la preuve par l’image ; grâce à l’utilisation d’une camera infrarouge, des chercheurs de l’Université de Reims ont pu filmer le dégagement de dioxyde de carbone, lors du versement du champagne, dans une flûte. Le dioxyde de carbone correspond à la partie colorée, qui s’échappe et retombe le long des parois de la flûte, il est plus lourd que l’air. On observe très nettement que la perte de dioxyde de carbone est plus importante à gauche, lorsque le verre est droit, par rapport aux images de droite, où la flûte est inclinée.


dioxyde-carbone-infrarouge-001.jpg 

Désormais, vous serez des hôtes informés et parfaitement habiles pour servir des vins mousseux à vos invités…

 

Petit rappel : Servir le vin trop froid réduit l’expression aromatique, la température de service idéale est de 10°C.

 

Bonne journée

 

Voir aussi :

Le carafage du vin

Le décantage ou décantation du vin

Les carafes à vin

Comment savoir si un vin est ouvert ou fermé ?


Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Sommellerie - Sommelière - Sommelier

Commenter cet article