Comment savoir si un vin est fermé ou ouvert ?

Publié le 3 Mai 2012

Le vin est vivant, il va évoluer et pour se faire, il va passer par des phases de repos, où il sera ouvert et des phases de travail, où il risquera d’être fermé.

Sans doute vous demandez-vous, comment différencier les 2 phases.

Et bien lorsqu’il est fermé : au nez, le bouquet semble éteint et mono-gamme, et la bouche parait désorganisée, avec un manque relatif d’homogénéité.
Il semble triste, voire austère.

S’il ne possède pas les caractéristiques d’un vin fermé, c’est qu’il est ouvert.
Un vin ouvert, est un vin qui s’exprime, qui est expressif, c’est son état et non ses caractéristiques, en rien cela ne le définit, ce n’est pas un signe de qualité ou de défaut.


Pour vérifier sont état :

1) Vous ouvrez la bouteille,
2) Vous vous servez et sans remuer le vin dans le verre,
3) Puis vous humez le bouquet.
Si vous sentez convenablement le bouquet, voire les différents arômes, c'est qu'il est ouvert.
S’il n’y a rien, avant de dire qu’il est complètement fermé, on poursuit,
4) Vous remuez, le vin dans le verre, en le faisant tourner, pour faire entrer de l’oxygène dans le liquide,
5) Et vous ressentez, à nouveau.
Cette étape faite, vous savez à quel point, le vin est fermé ou ouvert.
6) Ensuite, vous le goutez et la bouche vous confirmera normalement la première hypothèse. Il se peut qu'elle viennent préciser votre perception.

Un vin ouvert, prêt à la consommation, doit apparaître en bouche : homogène, uni, harmonieux, global...

 

Je vous mets en garde contre certains verres, qui malheureusement auront pour effet de vous tromper, aussi bien dans un sens que dans l'autre...

Pour en savoir plus : cliquez

 

Bonne journée

 

Voir aussi :

Le carafage du vin

Le décantage ou décantation du vin

Le service du Champagne

Les carafes à vin

Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #La Dégustation

Commenter cet article