750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La richesse des anciens cépages suisses

Si Pinot Noir, Chasselas, Gamay et Merlot sont les cépages les plus répandus en Suisse, et sont très connus à travers le monde, il existe aussi des cépages autochtones ou importés qu'on ne retrouve presque qu’en Suisse. Le vignoble helvétique possède même l'exclusivité sur de nombreux cépages. 

On trouve dans ce pays plus de 250 cépages sur environ 15 000 ha. 168 sont admis dans les appellations d’origine contrôlées (AOC). Chaque canton possède entre 12 à 85 cépages dans leurs AOC. Cette diversité rend ce vignoble unique. À titre de comparaison, sur une surface équivalente on trouvera 60 fois plus de cépages différents en Suisse qu'en France.

Les cépages en Suisse peuvent être classés dans trois catégories :

  • Les indigènes, ceux qui y sont nés, 
  • Les traditionnels, qui étaient présents avant 1900 
  • Les allogènes, introduits après 1900, soit après l’arrivée du phylloxéra qui a engendré une modification de l’encépagement.

Chaque région viticole de Suisse possède ses spécialités. Des cépages ancestraux qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Les vignerons qui les cultivent en sont fiers et ont à cœur de les préserver. En effet, ces cépages, qu'ils soient indigènes ou traditionnels appartiennent à l’histoire du vignoble suisse, en voici quelques exemples :

Petite Arvine

La Petite Arvine

La Petite Arvine est un cépage indigène au Valais. On la mentionne pour la première fois en 1602 près de Sion. On trouve ce cépage presque exclusivement en Valais (99.7% de sa production). Les Valaisans ne cachent pas leur fierté devant ce cépage qui donne des vins aux arômes d’agrumes, complexes et envoutants, avec une salinité sur la final.

Bondola

La Bondola

La Bondola est un cépage ancestral tessinois, qui a failli disparaître après la crise du phylloxera et l'implantation massive du Merlot. Son nom vient du mot « abondance », en rapport à sa productivité. Ce cépage donne des vins colorés, fruités avec des tannins rustiques, légèrement austères. Aujourd'hui, certains vignerons remettent au goût du jour ce cépage unique. Giorgio Rossi en est l’exemple parfait, ce vigneron tessinois appartient au cercle de la Mémoire des Vins Suisses grâce à sa cuvée 100% Bondola. 

Le Räuschling

Le Räuschling est un cépage d’origine allemande, mentionné pour la première fois en 1546. aujourd’hui on ne trouve ce cépage qu’en Suisse, principalement dans le canton de Zurich. Il donne des vins à la vivacité extraordinaire, rare mais très prisée des plus connaisseurs. Ses vins sont légers avec des arômes d’agrumes.

Vignes de Rauschling au bord du Lac de Zurich

Vignes de Rauschling au bord du Lac de Zurich

Le Completer

Le Completer est un cépage blanc rare des Grisons, avec quelques parcelles présentes au Tessin, à Zurich et en Valais. Il s’agit d’un cépage très ancien, on le retrouve mentionné pour la première fois en 1321 à Malans dans les Grisons. Ses vins sont complexes, avec une certaine acidité, on y trouve des arômes de coing, de pommes, de prune et de miel. Ils possèdent des arômes de vins liquoreux, mais en bouche, ses vins sont complètement secs.

La région viticole du Valais propose bien d’autres cépages historiques qu’on ne retrouve que dans ce canton. On peut nommer l'Humagne Rouge et le Cornalin, importés du Val d'Aoste. Il y a également l’Humagne Blanc, le Reze, l’Amigne et bien d’autres. 

Vignes en Valais

Vignes en Valais

L’étude des cépages est passionnante, en Suisse comme ailleurs, du fait de la grande variété des raisins et de l'histoire que chaque cépage possède. Pour en connaître d'avantage sur le sujet, vous trouverez sur mon site plus de détail sur les cépages suisses. Dans le prochain article je vous ferai découvrir un domaine viticole emblématique de Suisse : Le Château d'Auvernier
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article