Le vin = alcool...

Publié le 16 Juin 2014

Trop souvent, nous oublions que le vin, c’est de l’alcool...

Aussi, j’avais envie d’en parler un peu.

Il est possible que nous connaissions quelqu’un, dans notre entourage proche ou lointain, qui souffre ou a souffert d’alcoolisme. Parfois même, nous le soupçonnons, impuissant face à la situation. Le vin évidemment n’est pas le seul responsable, mais en consommer régulièrement peut créer la dépendance alcoolique.

Le vin étant souvent assimilé à une certaine noblesse et une convivialité indiscutable, il est très agréable d'en consommer pour se détendre, entre amis à l’apéritif par exemple, ou à table lors d’un dîner…  Ce qui détend, ce n’est pas le vin proprement-dit, mais l’alcool, qui rend un peu euphorique, qui désinhibe, et nous décontracte. Et c’est bien et bien cette intention de consommation qui peut induire l’alcoolisme un jour dans la vie.

 

Quelques chiffres…

En 2012, la consommation de vin moyenne par personne était de 52.60 litres, soit environ 70 bouteilles de vin. Avec ce chiffre, nous nous plaçons sur la première marche du podium mondial.

Quant à la consommation d’alcool pur, elle est en moyenne de 11,8 litres par an et par personne (de + 15 ans).

 

Pour éviter une alcoolisation au quotidien, il est recommandé de ne pas dépasser :

- Chez l’homme : maximum 3 verres d’alcool pur par jour 

- Chez la femme : maximum 2 verres d’alcool pur par jour

 

Grâce au tableau ci-dessous, nous constatons que quelque soit le verre d’alcool consommé, nous consommons 10g d’alcool pur par verre, soit une unité d’alcool. 

 

tableau comparatif contenance et volume alcool

( Source : des chiffres et du tableau : www.doctissimo.fr )

Mon métier, de fait, étant de servir de l'alcool, j'ai toujours été soucieuse de ne pas pousser les clients à la consommation de vin, d'alcool...

J'ai constaté à quel point l'alcool peut détruire un être. Et dans la profession, il m'arrive de rencontrer des restaurateurs, des vignerons alcooliques. Quand on travaille près de l'alcool, la tentation est omniprésente.

C'est pourquoi je rêve, peut être trop, que les gens consomment mieux avec plus de conscience, et de respect envers eux-mêmes et le vin, afin qu'il conserve justement toutes ses lettres de noblesses.

D'autre part, je pense que pour vivre, ressentir un vin, le rencontrer vraiment, il vaut mieux être d'abord détendu et non le boire pour se détendre. Ainsi, on lui fait honneur, on le sacre. Cela permet d'aborder le vin dans un but d'enrichissement personnel, de découverte et non plus du point de vue unique de la consommation pour la consommation. Il me semble que c'est un beau moyen de voyager...


Autres Articles même thème :
- Les unités d'alcool, le vin et l'affichage
- L'alcool croissant dans le vin, une solution : La Désalcoolisation
- Comment calcule-t-on la quantité d'alcool pur consommée ?

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération 

 


Rédigé par Emilie Merienne

Publié dans #Conso Vin - Prévention et Santé

Commenter cet article

didier 25/02/2009 09:46

"Bonjour Didier, déja d'une, je ne sais pas pour quelle raison, votre calcul se définit il sur le pourcentage d'alcool par litre. Etant donné que les volumes d'alcool indiqués s'appliquent sur des bouteilles qui ne mesurent pas toutes 1L."

Cela n'a rien à voir avec la contenance. Vous faites une confusion. Une bouteille d'alcool à 40° signifie qu'il y a 40% d'alcool pur par litre. Vous pouvez vérifier cela n'importe où...
Si votre bouteille fait 75cl vous pouvez faire une règle de trois et vous trouvez le volume d'alcool pur contenu dans la bouteille. Mais là n'est pas l'intéret. Si vous prenez un verre de 3 cl de ce brauvage à 40° vous avez bien absorbé 40x3/100 = 1,2 g d'alcool pur. C'est mathématique.
Et si vous trouvez un tableau édité par n'importe quel ministère qui dit le contraire c'est gravissime, mais je ne crois pas que cela soit le cas.
(citez moi vos sources svp)
Ensuite, on peut calculer l'incidence sur l'état d'imprégnation alcoolique en faisant d'autres calculs. Partons toujorus de ce verre de whisky de 3cl qui représente 1,2g d'alcool pur. L'homme a, en moyenne 1 litre de sang pour 15 kgs. Si vous etes un home de 90kgs, vous avez donc 6 litre de sang. L'impact de ce verre de whisky fera passer votre imprégnation alcoolique à 0,2g pour un seul verre de whisky bu. (1,2g divisé par 6 litres de sans fait 0,2g/litre)
Le même verre bu par une femme de 60 kgs (donc avec seulement 4 litres de sang) fait monter le taux à 0,3g/litre. Ceci étant schématique car l'alcool ingéré ne se transforme pas de la meme manière à jeun ou au cours d'un repas mais bon, restons sur le principe.

Ensuite je n'ai jamais dit que le vin n'était pas de l'alcool ! Mais j'ai voulu dissocier les campagnes agressives contre le vin de celles qui ne sont pas faites contre les alcools forts et les conduites addictives des jeunes qui sont à l'origine de 90% des pbs d'alcoolisme chez eux.
On fait du vin un emblème de déviation alors qu'il est un art de vivre. C'est cet amalgame que je dénonçais
Et si vous pensez différemment, je suis surpris que vous ayez choisi d'être sommelière. Mais je pense plutôt que nous nous sommes mal compris.

Emisommeliere 25/02/2009 09:56


Bonjour, je répèterai simplement que mes sources sont l'INPES et le ministère de la santé. Comme ils disent des bétises, je vous propose de leur écrire à eux... Une fois qu'un démenti sera
officialisé, je pourrai enlever le tableau du site et modifier l'article. En attendant, en effet, je ne vous ai pas compris et je ne vous comprends pas... Donc je ne vais pas m'enfoncer davantage
ne sachant pas vraiment ce qu'il faut dire ou pas...  Je vous souhaite une bonne journée...


didier 24/02/2009 10:27

Zut, je n'étais pas ivre mais je me suis emmêle les pinceaux dans mes calculs...excusez moi.
Je reprends : Whisky 3cl 40° ==) 1,2g verre de vin 10cl à 12° ==) 1,2 g chope de bière 25cl à 5° ==) 1,25 g apéritif 7cl à 18° ==) 1,16 g Pastis 3cl à 45° ==) 1,35 g

Les chiffres sont justes cette fois ...hic ! (rire)

didier 24/02/2009 10:19

Excusez moi, mais vous avez fait une grave confusion dans votre tableau qui est totalement faux ! Je suis absolument convaincu qu'il est très important de lutter contre l'alcoolisme, mais, en l'occurrence, les chiffres mentionnés sont fantaisistes et voici pourquoi:
Le titre d'alcool, correspond au volume d'alcool pur par litre. Donc une boisson d'alcool fort à 40° comprend 40 g d'alcool pur par litre. Si vous en consommez un verre à whisky de 3 cl, vous faites une règle de 3 qui, dans la cas présent nous donne 1,2 g donc largement moins que ce que vous mentionnez. Mais les autres exemples sont tout aussi faux . Le verre de vin de 10 cl à 12° contient 0,12 g d'alcool pur seulement ! La chope de bière de 25cl à 5° en contient 0,2 g la coupe de champagne de 10 cl à 12°en contient 0,12g le verre d'apéritif de 7cl à 18° en contient 1,16 g et le verre de pastis de disons 3cl à 45° en contient 1,35 g.

Au nom de l'hygiénisme certains se permettent (je ne parle pas de vous !) de dire et écrire n'importe quoi, et c'est d'autant plus grave que cela se répercute sans vérification. Et l'amalgame entre l'alcoolisme et la consommation de vin est vite fait.
C'est ainsi que l'on est en train de diaboliser le vin, produit culturel et de civilisation, parce que l'on n'ose pas cibler précisément les pbs d'alcoolisme des jeunes qui consomment des alcools de grain censés les mener très rapidement à l'ivresse. Le vin n'est que très rarement impliqué. Cela ne signifie pas qu'il ne faut pas etre vigilant, mais attention à l'amalgame qui est en train de se répandre insidieusement.

Emisommeliere 24/02/2009 10:53



Bonjour Didier, déja d'une, je ne sais pas pour quelle raison, votre calcul se définit il sur le pourcentage d'alcool par litre. Etant donné que les volumes d'alcool indiqués s'appliquent sur des
bouteilles qui ne mesurent pas toutes 1L.
Ensuite, ce tableau n'est pas le mien, ila été diffusé par le ministère de la Santé. Il est établi par l'INPES. Donc je ne vérifie pas vos calculs, mais je me demande quand même quel serait
l'intérêt pour ces organismes de diffuser des informations officielles fausses. J'ai encore vu dernièrement les quantités de vins recommandées par le ministère de la santé et par Vin et Société
qui sont de 3 verres par jour pour un homme et 2 verres par jour pour une femme. Ces chiffres rejoignent ceux déjà indiqués.
Ensuite, vous devriez savoir que l'alcoolisme ne nait pas du fait de boire beaucoup ou peu, mais de boire tous les jours 2 ou 3 verres de vins. Peut être n'avez vous jamais été en contact avec un
alcoolique, peut être ne savez vous pas comment cela fonctionne et les conséquences que cela a sur la famille de cette personne par exemple ou dans son travail, mais je vous assure que dire que
le vin n n'est pas de l'alcool, ou pas le même alcool que les autres ne fait pas avancer la conscience collective pour se responsabiliser des ces actes et consommer correctement. Je suis contre
la reprression, mais je suis aussi contre ces gens qui dégustent de caveau en caveau toute la journée sans cracher et qui prennent leur voiture, je suis contre ces gens qui boivent du vin pour se
détendre, parce que ce qu'il aime c'est l'effet euphorisant de l'alcool et non le vin proprement dit, je suis contre ces gens qui se servent de l'excuse du vin pour boire être ivre et dire que ce
n'est pas l'alcool qu'ils aiment dans le vin, c'est de l'hypocrisie complète et de l'inconscience...Savez vous que de nombreux alcooliques sont des vignerons ou des personnes qui travaillent près
du vin, moi je le dénonce, cela m'oripile... Arrêtons de nous cacher derrière le mot vin. Le vin c'est de l'alcool comme le reste, donc différent d'une bière ou d'un whisky, mais c'est de
l'alcool !
Je défends le vin pour une consommation saine, le reste je le condamne...